Nous suivre Industrie Techno

France de la R&D : Le Top 5 des employeurs R&D

Sophie Eustache
France de la R&D : Le Top 5 des employeurs R&D

Cette année, Renault a présenté son 5ème concept car, la Twin’Z. Inspiré de la R5 et de la Twingo, le nouveau modèle est doté d’une architecture à moteur arrière 100% électrique. Selon Renault, ce nouveau concept car s’inscrit dans sa stratégie tournée sur le véhicule électrique.

© dr

PSA descend une marche du podium. Avec 14 200 employés, contre 15 000 en 2011, il n'est plus que la deuxième entreprise employant des chercheurs en France...juste derrière son concurrent, Renault, qui emploie 17037 personnes dans cinq centres dédiés à la Recherche et Développement.

Pour concevoir la voiture de demain, les constructeurs automobiles ne lésinent ni sur les brevets ni sur les cerveaux. Sur ses cinq centres R&D, situés à Guyancourt, Rueil-Malmaison, Villiers-saint-Frédéric et Aubevoye, Renault emploie 17 037 personnes, soit une baisse de plus de 200 personnes par rapport à l’an dernier. Renault n’est pas le seul à avoir dû réduire ses effectifs. Même s’il caracole loin devant Safran, PSA a aussi dû couper dans sa masse salariale de  600 personnes au regard de l'an dernier. Le groupe au Lion emploie 14 200 personnes dans ses quatre centres R&D en France, sur un total de 15 900 personnes au niveau mondial.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles