Nous suivre Industrie Techno

FPGA, outillages optimisés, puce quantique... les innovations qui (re)donnent le sourire

Alexandre Couto
FPGA, outillages optimisés, puce quantique... les innovations qui (re)donnent le sourire

© Xilinx

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à esquisser un sourire. La rédaction d’Industrie & Technologies a repéré pour vous les actualités susceptibles de vous mettre de bonne humeur...Bonne lecture, et bonne semaine !

 

La vision industrielle s’embarque dans les caméras grâce au FPGA

Le salon de la métrologie industrielle Measurement World s’est déroulé la semaine dernière à Paris. La vision industrielle embarquée était une tendance forte chez les constructeurs de caméras, tirée par la démocratisation du Field-Programmable Gate Array (FPGA). Ce type de circuit permet à une caméra de prendre en charge des opérations de prétraitement des images.

Addup et IPC optimisent les moules des plasturgistes

Le spécialiste de l’impression 3D métal Addup s’est associé au centre technique de la plasturgie et des composites IPC pour créer Addilys, un nouvel acteur sur le marché des moules d’injection thermiquement optimisés. La société s’appuiera sur les recherches de l’IPC dans le domaine du « conformal cooling », une technique qui consiste à créer des canaux dans les outillages pour évacuer plus rapidement la chaleur.

Sycamore, la puce quantique pionnière de Google

Avec ses 54 qubits supraconducteurs « transmon », la puce Sycamore de Google aurait été la première à avoir atteint la suprématie quantique. Elle a réalisé en 200 secondes une tâche qui prendrait 10000 ans au meilleur supercalculateur de la planète. Retrouvez sur notre site les détails de cette superbe réalisation d’ingénierie.

Avec le GNL, CMA CGM réduit (un peu) ses émissions de CO2

En mettant à l’eau, la semaine dernière, le plus grand porte-conteneur au monde propulsé au gaz naturel liquéfié, l’armateur CMA CMG affiche sa volonté de verdir sa flotte. Mais, s’il permet de réduire fortement les émissions d’oxydes de soufre et d’azote, le GNL ne réduit que de 20% les émissions de CO2. Insuffisant pour répondre aux objectifs de l'Organisation maritime internationale, qui prévoit une réduction de 50% des émissions totales de CO2 d'ici 2050.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Une usine mobile d’impression 3D métal s’installe à Nanterre

Pour bien commencer la semaine : Une usine mobile d’impression 3D métal s’installe à Nanterre

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Les futurs trains à hydrogène français d'Alstom décortiqués

Les futurs trains à hydrogène français d'Alstom décortiqués

Pour bien commencer la semaine : Zoom sur le « slicing », atout de la 5G mis en avant par Nokia

Pour bien commencer la semaine : Zoom sur le « slicing », atout de la 5G mis en avant par Nokia

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Plus d'articles