Nous suivre Industrie Techno

Foxconn produira le robot Pepper en série

Foxconn produira le robot Pepper en série

Le robot Peper équipe déjà plusieurs commerce au Japon.

© DR

Deux mille Pepper par mois, c’est l’objectif de la future joint-venture  entre SoftBank et Foxconn. Le robot semi-androïde d’Aldebaran, racheté l’année dernière par SoftBank, pourrait ainsi être vendu au grand public.

 

C’est un gros coup d’accélérateur pour le robot d’Aldebaran. Après le rachat de l’entreprise par le géant japonais des communications SoftBank, l’avenir du robot Pepper semble se tourner vers la production de masse. Pour passer de l’expérimentation à la production, SoftBank compte créer une entreprise commune avec l’industriel taiwanais Hon Hai (plus connu sous son nom commercial Foxconn). La filliale, nommé SoftBank Robotics Holdings, sera détenue à 60 % par SoftBank. Foxconn y participera à hauteur de 20 %, soit 100 millions d'euros. Les derniers 20 % seront apportés par Alibaba, un site de vente par correspondance chinois dans lequel SoftBank est actionnaire. Selon le quotidien économique Nikkei, la production devrait démarrer dans l’année et soutiendrait un rythme de mille à deux mille unités par mois. Spécialiste et premier producteur de matériel électronique au monde, Foxconn permettrait à SoftBank de participer directement pour la première fois à un grand projet industriel. Les deux entreprises annonceront jeudi 18 juin les détails relatifs à l’entreprise commune et à la commercialisation grand public du robot.

Une production de mille à deux mille Pepper par mois serait une révolution face aux quelque 300 unités actuellement en circulation. Pour l’instant utilisés par des développeurs, les premiers robots servent principalement à la conception d’applications. Comme n’importe quel smartphone, les robots Pepper peuvent se connecter et télécharger des programmes spécifiques permettant d’enrichir leurs fonctions. Un argument de vente pour un produit qui devrait coûter près de 1 500 € TTC.

L’engouement pour les semi-androïdes capables de détecter les expressions humaines est d’ailleurs important au Japon et ils équipent déjà les agences de SoftBank et des magasins d'électro-ménager. Ce n’est pas tout, puisqu’ils assureront prochainement l'accueil dans des succursales de la banque Mizuho. Pourtant, le Japon ne devrait pas être la seule cible de la commercialisation de Pepper. L’entreprise nippone compte également s’appuyer sur le site marchand Alibaba pour exporter son robot en Chine et dans le monde. Un millier de robots ont été fabriqués pour répondre à la demande de clients voulant bénéficier d'un Pepper avant la commercialisation officielle. Ils devront néanmoins s'acquitter d'un abonnement de plus 200 euros par mois pendant trois ans visant à assurer la maintenance du semi-androïde.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

À Barcelone, OnRobot plaide pour une robotique plus accessible

À Barcelone, OnRobot plaide pour une robotique plus accessible

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Les robots s'attaquent aux chantiers

Les robots s'attaquent aux chantiers

Plus d'articles