Nous suivre Industrie Techno

Formule 1 : la saison 2014 est déjà lancée

Formule 1 : la saison 2014 est déjà lancée

Renault Sport F1 commence à lever le coin du voile sur ses motorisations 2014

© DR

Alors que nous sommes à la moitié de la saison 2013, Renault vient juste de dévoiler le moteur qui propulsera 4 écuries la saison prochaine. Une révolution où l’assistance électrique représentera 20 % de la puissance disponible.

L’Energy F1-2014, puisque tel est le nom de ce groupe de motorisation ou Power Unit, a été développé par Renault Sport F1 pour répondre à l’évolution des réglementation de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), qui souhaitant être en phase avec les tendances actuelles du marché, a demandé aux motoristes de passer à des moteurs V6 Turbo de 1,6 litres de cylindrée disposant de systèmes de récupération d’énergie à la fois sur les gaz d’échappement et sur le freinage. De plus, la quantité d’essence par Grand Prix est limitée à 100 kg, ce qui correspond au bas mot à une réduction de 35 %, afin d’émettre moins de CO2. Le débit instantané d’essence est aussi limité à 100 kg/h en injection directe contre environ 170 kg/h actuellement.

Outre une architecture complètement nouvelle, Renault Sport F1 a développé une turbo machine montée sur le collecteur d’échappement qui, en tournant à plus de 100 000 tr/min, peut récupérer plus de 2 MJ par tour.

De son côté, le système de récupération de l’énergie de décélération est un moteur électrique de 120 kW qui, en tournant jusqu’à 50 000 tr/min, peut récupérer jusqu’à 2 MJ par tour et délivrer 4 MJ par tour lorsqu’il est alimenté par la batterie.

Les premiers essais

Après six mois d’essais sur le banc monocylindre, le premier V6 complet est entré en phase de test en juin 2012. Les premiers essais se sont concentrés sur la fiabilité sur de courtes distances. Le kilométrage simulé a ensuite été progressivement augmenté. La première courbe de puissance – exploitant donc tous les régimes de la plage de fonctionnement – a été à la fin du mois d’août 2012.

Les systèmes de récupération d’énergie MGU-H et MGU-K ont quant à eux été assemblés et testés au banc en association avec le V6 à combustion interne dès février 2013. La règlementation technique imposant des solutions radicales, particulièrement complexes et techniques, la conception et l’usinage des pièces ont duré beaucoup plus longtemps que pour un moteur thermique classique.

Le premier Power Unit conçu pour la course et le système de récupération d’énergie sont passés au banc pour la première fois en juin 2013. Après deux années de préparation, l’équipe touche au but. Le système complet, dans un état proche du résultat final, entre dans sa phase d’optimisation avant son premier essai sur piste en janvier 2014.

Premier Grand Prix : Melbourne en Australie en mars 2014

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.renaultsportf1.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

L'institut allemand Fraunhofer IWM a mis au point une solution aqueuse pouvant remplacer les lubrifiants traditionnels à base d'huile[…]

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Plus d'articles