Nous suivre Industrie Techno

FORMATION À L'INNOVATION L'EXEMPLE DE L'ISMANS

PAR ALAIN LE MÉHAUTÉ DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'ISMANS

Sujets relatifs :

,
L'heure est à la convergence de trois entités habituellement distinctes, les PME, les laboratoires de recherche et les grandes écoles. Dans la Sarthe, une école, l'Ismans, montre la voie.

De même que l'augmentation de l'énergie conduit à la convergence des diverses forces physiques, la globalisation et l'économie de la connaissance conduisent à la convergence de trois entités habituellement distinctes, les PME (E), les laboratoires de recherche (L), les grandes écoles (E).

Cette convergence, nommée convergence ELE, est désormais inscrite dans notre devenir économique. Elle est en effet hautement stabilisante et fertile en termes d'emplois enracinés dans le tissu économique local. Associée à une politique internationale diversifiée, elle permet en outre, comme il a été démontré, de garantir pas à pas la croissance des mêmes PME en les adossant à une légitimité locale tout en permettant la construction d'une crédibilité internationale incontestable grâce à la recherche partenariale.

À titre d'exemple, l'Ismans, un membre de la prestigieuse Conférence des grandes écoles, met en place depuis cinq mois avec l'écurie de courses automobiles Barazi-Epsilon (PME de 150 personnes), un laboratoire mixte de recherche sur l'automobile en situation extrême ainsi qu'un diplôme de spécialité de 3e cycle qui donnera lieu, dès 2008, à un double diplôme de master en mécanique avec l'université de Xiamen (Chine).

Ce résultat conforte, une fois de plus, le raisonnement de la Chambre de commerce du Mans et de la Sarthe (patrie de la famille des industriels Bollée et de notre Premier ministre) qui, après avoir fait habiliter par la Commission des titres le projet de l'Ismans en 1992, a recruté pour sa direction, un ingénieur du centre de recherche d'Alcatel Alsthom, plusieurs fois référencé depuis vingt ans dans les sagas des ingénieurs internationaux. Membre de la New York Academy of Sciences, docteur honoris causa de l'université de Kazan (4e université russe), il est par ailleurs auteur de multiples inventions aujourd'hui dans les poches et dans les usines du monde entier (batteries au lithium, prototypage rapide par exemple).

Constitution d'un consortium d'entreprises internationales

Son action, appuyée par une équipe de scientifiques nationaux et internationaux de premier plan, a conduit à des résultats étonnants. Alors même que l'Ismans, structure à taille humaine de vingt-cinq experts et trois cents élèves, est sous la tutelle d'une des chambres de commerce et d'industrie (CCI) financièrement parmi les moins dotées de France, la notoriété et la dynamique de son équipe lui ont permis de constituer en moins de dix ans un consortium d'entreprises internationales ayant conçu des produits stratégiques, tant pour la conception des nano, méta et info matériaux (Materials Design SA et Inc) que pour l'avenir de notre industrie automobile et de notre aviation (Artec SA et Ltd, systèmes d'amortissement passif large bande SPADD) ou pour l'avenir des technologies de management d'environnements complexes (Polytekhnê Group SA et Inc).

Alors même que 61 % de ses élèves ne disposent d'aucun patrimoine culturel familial, on comprendra mieux l'intérêt que portent la communauté internationale et les milieux avertis au modèle Ismans, par ailleurs campus de l'université du Québec, comme une alternative au modèle hollywoodien de formation des élites promu par le classement de Shanghai, lorsque l'on saura que c'est au titre de la théorie du double plan qualité, théorie conçue par ses soins, que l'Institut forme les élèves à l'innovation par la recherche, les plus brillants remportant des prix prestigieux (Rail recherche ou NIST/AIChE en 2006).

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0895

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

En 1994, il invente le Wiki

En 1994, il invente le Wiki

Un concept popularisé par l'encyclopédie libre Wikipédia.Howard G. Cunningham n'a pas la popularité tapageuse des fondateurs de dot com. Mais cet[…]

01/12/2007 | Saga WARD CUNNINGHAM
LA FONTE EN IMAGES

LA FONTE EN IMAGES

À NE PAS MANQUER

À NE PAS MANQUER

ET AUSSI

ET AUSSI

Plus d'articles