Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Figure 1, l'Instagram des médecins

Figure 1, l'Instagram des médecins

Lancée en 2013, Figure 1 a été déployée dans 40 pays à travers le monde.

© Figure 1

Développée par une start-up canadienne, l'application Figure 1 permet aux professionnels de santé de partager des photos avec leurs confrères depuis leur smartphone pour améliorer le diagnostic de cas médicaux complexes. 

C’est votre troisième consultation chez le médecin mais celui-ci fait chou blanc et n’arrive toujours pas à déterminer de quoi vous souffrez exactement. Dans ce cas de figure, les professionnels de santé ont plusieurs options : se plonger dans leurs livres, se renseigner sur Internet ou consulter l’avis de leurs confrères. C’est ici qu’intervient la start-up canadienne Figure 1. Basée à Toronto, la jeune pousse a développé une application éponyme de partage de photos. Présentée comme l’Instagram des médecins, elle permet aux professionnels de santé de partager depuis leur smartphone des photos de blessures, de symptômes, de radiologies avec leurs pairs. Objectif : identifier plus rapidement un problème non résolu, améliorer le diagnostic de cas médicaux complexes et proposer un traitement approprié. 

Présentée dans un récent article du Guardian, l’application Figure 1 est née d’un constat : 10 000 SMS, messages WhatsApp ou e-mails comportant des images de divers cas médicaux seraient envoyés quotidiennement aux Etats-Unis selon le docteur Joshua Landy, à l’origine de l’application. Figure 1 ambitionne donc de faciliter cette pratique en assurant le respect de la vie privée des patients. Ainsi, télécharger une photo sur le fil d'actualité de Figure 1, n’est pas aussi rapide que sur Instagram. Les utilisateurs doivent respecter une série de règles très précises afin notamment de protéger l’identité du patient, dont le consentement est exigé. Des fonctionnalités permettent ainsi aux médecins d’effacer certains détails avant d’enregistrer la photo. Une fois chargé, le cliché se retrouve sur une liste d’attente afin d’être validé manuellement.

Une fois en ligne, la photo peut être commentée et épinglée. Depuis quelques jours, les utilisateurs peuvent également mentionner un ou plusieurs spécialistes membres exerçant dans différentes régions du monde au moment de publier la photo pour leur demander directement leur avis. Ces derniers seront alors alertés par une notification (voir la vidéo ci-dessous). Disponible gratuitement sur Android et iOS, l’application est ouverte à tous. Cependant, seuls les médecins et infirmiers peuvent devenir des membres "vérifiés" à l’image de ce que propose Twitter avec ses petites étiquettes bleues sur la plate-forme de micro-blogging.

Lancée en 2013, Figure 1 a été déployée dans 40 pays à travers le monde et aurait séduit plus de 150 000 professionnels de santé. 500 millions d'images auraient déjà été visionnées sur le réseau social professionnel. Au Royaume-Uni, l’application n’a pas encore été largement adoptée souligne The Guardian. Toutefois, Figure 1 rencontrerait un certain succès auprès des étudiants en médecine qui voient dans cette application un puissant outil d'apprentissage.

                            

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Vendredi, c’est l’heure de faire le bilan innovation de la semaine. Quelles sont celles qui vous ont le plus marqués sur notre site[…]

19/07/2019 | Santé3D
Contre Alzheimer, le cerveau modélisé en 3D à très haute résolution

Contre Alzheimer, le cerveau modélisé en 3D à très haute résolution

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Analyse

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Hydrogène, hydrogel résistant, plastique conducteur… les innovations qui (re)donnent le sourire

Hydrogène, hydrogel résistant, plastique conducteur… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles