Nous suivre Industrie Techno

FIC 2016 : Orange va créer à Lille un nouveau pôle d’excellence en cybersécurité

FIC 2016 : Orange va créer à Lille un nouveau pôle d’excellence en cybersécurité

La 8ème édition du FIC a ouvert ses portes ce lundi 25 janvier. Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a annoncé à cette occasion l'ouverture prochaine d'un nouveau pôle d'excellence en cybersécurité à Lille.

© Juliette Raynal pour Industrie & Technologies

A l’occasion de la 8e édition du Forum International de la cybersécurité (FIC 2016), qui a ouvert ses portes aujourd’hui à Lille, le patron d’Orange affirmé qu’il voulait faire d’Orange Cyberdefense un leadear mondial sur le marché de la sécurité informatique. Pour appuyer cette ambition, l’opérateur va, entre autres, ouvrir un nouveau pôle d’excellence en cybersécurité à Lille. Celui-ci accueillera un centre de formation, une unité dédiée à la Threat Intelligence et une autre dédiée aux réponses à incident.

« Chaque dirigeant doit penser à mettre sa ceinture de sécurité numérique lorsqu’il conduit une entreprise. Le seul risque qui peut mettre en péril la révolution numérique, c’est la question de la cybersécurité ». C’est ce qu’a déclaré Stéphane Richard, le PDG d’Orange, à l’occasion d’une conférence donnée en ouverture de la 8e édition du Forum international de cybersécurité (FIC 2016), qui se tient les 25 et 26 janvier à Lille.

Pour l’opérateur télécoms, la cybersécurité est donc avant tout une démarche managériale qui doit concerner toutes les sociétés. C’est aussi un véritable enjeu stratégique : « Nous avons pour ambition de faire d’Orange Cyberdefense un leader à l’échelle internationale », a répété à plusieurs reprises le dirigeant. Cette entité, fondée il y a deux ans, rassemble tous les experts sécurité du groupe, soit près de 1 000 collaborateurs. Chaque jour, ses laboratoires reçoivent 200 000 échantillons de menaces informatiques qui leur permettent de créer quotidiennement 400 nouvelles règles afin de mettre à jour leurs sondes de détection. En 2014, Orange Cyberdefense a réalisé un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. L’entité devrait enregistrer, en 2015, une croissance annuelle de 30 à 40 %. « La seule chose qui freine notre croissance, c’est la problématique du recrutement », a expliqué aux journalistes Michel Van Den Berghe, directeur général d’Orange Cyberdefense. Ce point épineux n’est d'ailleurs pas propre à Orange. Sur la seule place parisienne, quelque 2 600 postes en sécurité informatique ne seraient pas pourvus. Orange, lui, compte 100 postes ouverts sur cette zone géographique.

Un nouveau cluster lillois pour intervenir en Angleterre et en Belgique

Pour surmonter cet écueil, le groupe va notamment créer à Lille un nouveau pôle d’excellence en matière de cybersécurité. Celui-ci viendra compléter le pôle d’excellence déjà implanté en Bretagne et sera développé en partenariat avec Euratechnologies. « Nous allons insister sur l’aspect formation, y compris pour le personnel d’Orange. Beaucoup d’experts qui sont bons en réseau ont peut-être une vocation en sécurité », a avancé Michel Van Den Berghe. Outre cette partie formation, la nouvelle structure devrait également accueillir le laboratoire de Threat Intelligence, ainsi que le département "réponse à incidents". « Etre positionné à Lille, nous permettra de déployer nos forces en Angleterre et en Belgique », précise Michel Van Den Berghe. La structure devrait débuter avec une centaine de collaborateurs au minimum. Quand verra-t-elle le jour ? Aucune date n’a encore été fixée pour le moment. « Nous espérons que les choses pourront aller le plus vite possible. Nous allons rencontrer Xavier Bertrand, président du Conseil régional, ce soir pour initier le projet », a confié Stéphane Richard.

Outre la création de ce nouveau cluster, l’opérateur devrait également miser sur le dynamisme des start-up pour renforcer sa force de frappe en la matière. Tous secteurs confondus, Orange s’est ainsi fixé comme objectif d’accompagner 500 jeunes pousses d’ici 2018.  « On en est déjà à 150 aujourd’hui », s’est félicité le patron du groupe, qui n’a pas écarté non plus la possibilité d'éventuelles acquisitions.

Juliette Raynal, à Lille.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Vendredi, c’est l’heure de faire le bilan innovation de la semaine. Quelles sont celles qui vous ont le plus marqués sur notre site[…]

19/07/2019 | Santé3D
DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Plus d'articles