Nous suivre Industrie Techno

Fanuc investit 1 milliard d’euros dans ses robots et commandes numériques

Jean-François Preveraud
Fanuc investit 1 milliard d’euros dans ses robots et commandes numériques

Améliorer la qualité et la fiabilité des composants robotiques et CNC.

© DR

Le géant japonais de l’automation entend augmenter ses capacités de production de composants de robots et de contrôleurs de commande numérique. Il souhaite aussi en augmenter les performances et la fiabilité. Pour cela, un quart de l’investissement porte sur un nouveau centre de R&D.

Fanuc, le spécialiste japonais de la robotique industrielle et des contrôleurs de machines-outils à commande numérique, vient d’annoncer un projet de création d’un nouveau centre industriel sur le Mibu-hanyuda Industrial Park au Japon. L’investissement de quelque 130 milliards de yens (près d'un milliard d'euros) comprend une partie production et une partie R&D.

L’investissement portant sur de nouveaux moyens de production, 745 M€, va permettre de construire 4 bâtiments totalisant 254 000 m². Ils hébergeront une fonderie, des lignes de fabrication de servo-moteurs et de systèmes électroniques, ainsi qu’un centre logistique. Opérationnel dès octobre 2016, ces équipements devraient produire chaque mois : 10 000 contrôleurs de commande numérique, 60 000 servo-moteurs et 30 000 servo-amplificateurs.

Parallèlement un investissement de 220 M€ va permettre de développer sur le même site un centre de R&D. Pour cela, 4 nouveaux bâtiments totalisant 66 000 m² vont être construits d’ici mai 2016. Ils abriteront notamment des équipements de test destinés à améliorer la vitesse et la précision des produits, ainsi que leur fiabilité.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.fanuc.co.jp

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

En amont de ses journées de l’innovation, Stäubli a présenté de nouvelles solutions pour l’usine 4.0. Le[…]

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

Plus d'articles