Nous suivre Industrie Techno

L'innovation dans la peau

"Faire jaillir l’inattendu et apporter un changement fondamental", l'innovation vue par Benoit Legrand

Séverine Fontaine
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Benoit Legrand, PDG d'ING France

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Aujourd'hui, Benoit Legrand, directeur général d'ING France, se prête au jeu. 

Si l'on vous dit innovation, spontanément, vous répondez ?

Vive l'innovation utile ! Celle qui apporte un changement au bénéfice du consommateur ou du citoyen, qu'elle soit majeure ou plus modeste. Mais le terme innovation a malheureusement tendance à être galvaudé : aujourd'hui dans nos sociétés, qui n'innove pas se voit voué à l'échec ; tout est alors présenté comme une innovation. Or innovation peut bien sûr être synonyme de changement, d’évolution ou de transformation mais prend toute sa valeur lorsqu’il s’agit de faire jaillir l’inattendu et d’apporter un changement fondamental. Ensuite il me semble essentiel d’être ouvert à ce qui se passe autour de nous, d’être en éveil permanent, de développer une curiosité maladive et naïve en sortant de nos schémas de pensée et autres cadres de référence souvent profondément ancrés en et autour de nous. 

Votre dernière rencontre avec l'innovation, c'était quand et où ?

J’ai eu la chance de prendre part à la « Techfest » de Microsoft au cours de laquelle les innovations du géant informatique sont présentées en avant-première. Deux clés de succès auxquelles je suis particulièrement attentif : 1. la puissance de ces innovations provient de la diversité géographique et culturelle des équipes et de la confiance que leur management leur fait et 2. les applications ultimes de ces innovations sont souvent différentes des intentions initiales des chercheurs qui les ont conçues, ce qui montre bien la nécessité d’ouverture, de questionnement et de remise en cause permanent. Un concept avec lequel notre culture n’est pas forcément familière.

Quelle innovation avez-vous dans la poche ?  

C’est dans la poche de tous nos clients que doivent se trouver, petites ou grandes, les innovations qui ont vocation à leur simplifier la vie. Il vous faudra malheureusement encore un peu de patience avant qu’elles ne soient finalisées et que nous ne les communiquions.

Votre innovation préférée ?

La banque en ligne. Parce qu’elle répond à une vraie préoccupation sociétale : (re)prendre le contrôle de son argent où et quand chacun le souhaite, et ce, de manière simple et transparente afin de pouvoir consacrer son temps à ce qui lui importe vraiment dans la vie. 

Et celle que vous détestez ?

Celle qui participe surtout à nourrir l’ego de celui qui la conçoit est à combattre. J’ai également du mal avec la prolifération d’applications inutiles qui rongent le temps et les neurones. 

Si vous deviez remettre le Nobel de l'innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Gros manque d’originalité de ma part mais je penserais à Steve Jobs non seulement pour la panoplie Apple qui a révolutionné notre mode de vie et de pensée mais aussi pour l’exemple qu’il a été en termes de persévérance et de détermination face à tant d’adversités.

Et s'il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Google, un microcosme - ou plutôt un macrocosme - d’innovation permanente, un ancrage puissant de l’innovation dans la culture d’entreprise.

Et sinon, je trouve que la start-up Uber a créé une mini révolution avec son concept innovant et une appli mobile impeccable, qui répond parfaitement aux besoins des clients, notamment en terme d’information et d’alertes en temps réel associées à une vraie qualité de service. Un bel exemple de transformation d’un modèle existant et peu enclin à l’innovation.

La qualité qu'il faut cultiver pour innover ?

Il n’en faut heureusement pas qu’une. Outre une vraie passion pour le sujet en question, il me semble essentiel d’allier curiosité, humilité et persévérance.

Et le défaut qu'il faut corriger ?

Penser que l’on est le champion de l’innovation, autrement dit, l’arrogance et l’excès de confiance. Tout est en permanence à réinventer et à améliorer.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d'innovation ?

Innovation Jugaad. Redevenons ingénieux ! de Navi Radjou. L'émission Futurmag d'Arte est également une belle source d’inspiration.

En matière d'innovation, vous êtes plutôt...

...start-up ou grand groupe ?

Plutôt esprit start-up avec les moyens d’un grand groupe. J’en veux pour preuve ce qu’a fait ING avec ING Direct en s’imposant depuis plus de 15 ans comme le numéro 1 mondial (et en France bien sûr) de la banque en ligne.

...technologie ou service ?

Plutôt technologie, au service d’une vraie valeur ajoutée pour le client.

...continue ou disruptive ?

L'innovation revêt plusieurs formes, elle peut être continue ou de rupture, tant qu'elle est utile.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

La téléportation ! Mais ça c’est surtout un sujet pour des rêves nocturnes…

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

Publiés le 15 juillet dans la revue Nature Machine Intelligence, les travaux d’une équipe de l’Université de[…]

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Radiall et le CEA-Leti s'allient pour développer les futures antennes 5G

Radiall et le CEA-Leti s'allient pour développer les futures antennes 5G

Plus d'articles