Nous suivre Industrie Techno

Facom va renouveler 35 % de sa gamme

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Le leader européen de l'outillage à main entre dans une phase de renouvellement complet de sa gamme en trois ans. Un effort de R&D colossal que lui permettent les moyens financiers du groupe Stanley Works auquel il appartient depuis le début 2006.


« Un peu plus de 18 mois après son acquisition par le groupe américain Stanley Works, Facom Tools va beaucoup mieux, avec une croissance en volume et un maintien de la rentabilité, malgré un environnement concurrentiel européen très agressif, dû notamment au développement des marques de distributeurs et aux importations asiatiques », constate Thierry Paternot, PDG de l'entreprise.

Le groupe Stanley Works, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 4,019 milliards de dollars en 2006 (+22 %), emploie 17 500 personnes dont 5 000 en Europe. Facom et son homologue italien Usag ont, quant à eux, réalisé un chiffre d'affaires de 427 M$ sur la même période. Ils appartiennent, avec les marques Proto, Mac Tools et Widmar, au segment Outillage Industriel et Automobile qui réalise 45 % du chiffre d'affaires du groupe Stanley Works. L'outillage pour le monde de la construction et le grand public représente 33 % des activités du groupe avec des marques comme Stanley, Bostitch, Virax, Pastorino ou Bost. Les 22 % restant étant réalisés par Stanley Works dans le domaine des solutions d'accès sécurisés. Globalement le groupe Stanley Works a une part de marché de 14,5 %, à peu près identique sur tous les segments, Automobile, Industrie, Construction, Bricolage.

« Ce qui nous singularise par rapport à la concurrence, c'est que nous fabriquons 75 % de nos produits, dont 80 % dans nos 11 usines européennes, qui sont spécialisées par technologies et lignes de produits. Cette maîtrise des produits et de leurs process de fabrication nous permet de garantir un haut niveau de qualité et un approvisionnement rapide de nos clients grâce à nos 9 plates-formes logistiques ».

Mais Facom n'entend pas s'arrêter en si bon chemin et veut développer ses parts de marché. Après avoir rénové son outil industriel, renforcé et réorganisé ses équipes commerciales, ainsi que ses équipes de conception et de développement de produits, le groupe entend maintenant rénover son offre produit "core business", proposer des produits novateurs et développer ses gammes spécifiques aux mondes de l'automobile, de l'aéronautique ou du serrage dynamométrique.

Renouveler 35 % de la gamme

« Nous privilégions l'innovation utile, c'est-à-dire celle qui apporte de la productivité aux utilisateurs en simplifiant et en accélérant le travail des opérateurs, sans négliger la performance, la résistance, l'ergonomie, le confort et la sécurité d'utilisation », précise Hervé Gomas, Vice-président, en charge notamment de la R&D.



C'est pourquoi depuis 18 mois Facom a fait un gros effort de R&D qui débouche aujourd'hui sur le renouvellement de 6 de ses gammes de produits, qui représentent environ 35 % de son chiffre d'affaires.


  • - Ainsi la clé mixte 40 va être remplacée par la 440 au corps plus profilé et plus arrondi pour un confort de prise en main accru permettant plus de puissance et de rapidité.
  • - La pince multiprise entrepassée à verrouillage est dotée d'un axe pivotant passant de 12 à 24 positions, offrant ainsi plus de possibilités de réglage à la bonne ouverture et une meilleure adaptation à la taille de la main.
  • - La gamme martellerie voit arriver des manches en fibre indémanchables et incassables, résistant aux produits chimiques et équipés d'un système anti-vibrations pour plus de confort. Une technologie dérivée de celle des marteaux proposés par Stanley Works aux USA.
  • - La gamme éclairage est complétée par la lampe à LED FVS Pocket de petite taille qui peut être fixée près de la zone de travail par aimantation ou suspendue.
  • - La gamme des caisses à outils voit l'arrivée d'une boite en textile, la Pro Bag, portable en bandoulière grâce à une sangle, dont la souplesse évite de marquer les surfaces de la zone de travail lors de chocs inopinés. De plus, son poids est le tiers d'une caisse métallique de capacité équivalente.
  • - Dans le domaine de l'outillage aéronautique, Facom va diffuser en France la gamme de plus de 1 000 références de Proto, marque professionnelle américaine du groupe Stanley Works.
  • - Dans le domaine de l'outillage automobile, Equip Auto 2007 verra le lancement d'un purgeur de frein à pression réglable, d'une clé à filtre à huile ajustable automatiquement au bon diamètre, d'une nouvelle gamme de compressiomètres et d'un repousse piston de frein pneumatique.
  • - Enfin, la gamme de tournevis a été totalement refondue, après 3 années de R&D.
Un tournevis à plus de 2 millions d'euros

Ainsi le modèle Protwist va remplacer les Ergotwist à lame ronde, plus destinés au grand public, et les Enduro à lame hexagonale, plus adaptés aux utilisations professionnelles intensives. Il s'agit d'un véritable projet d'entreprise impliquant le design, le BE, les achats, la production, le marketing et le commercial, qui nécessité plus de 2 millions d'euros d'investissement, rien qu'au niveau moyens de production dans l'usine d'Arbois dans le Jura.



Le Protwist est un tournevis résistant à toutes épreuves, à la fois en termes d'efforts, de chocs, d'agressions chimiques, qui est doté d'une lame en acier au carbone silicium à la trempe maîtrisée pour garantir la robustesse et une bonne résistance à la flexion. Au niveau du confort d'utilisation, le profil de la poignée a été revu en collaboration avec des ergonomes, pour garantir une meilleure prise en main et plus de confort grâce à un revêtement en polyuréthane. Le cœur est quant à lui réalisé en polyamide pour offrir une grande résistance aux chocs et aux efforts, tout en garantissant une liaison manche/lame à touts épreuves.

Enfin, l'extrémité du manche et la garde sont colorées de 7 manières différentes en fonction du type d'empreinte de la lame, ce qui fait passer le taux de sélection du bon tournevis au premier coup dans une caisse à outils, de 50 à 90 %. Une innovation venant de la marque grand public Bost.

Cette nouvelle gamme comprend plus de 200 références, 70 empreintes différentes et 11 longueurs de lames rondes ou hexagonales, ainsi que des modèles isolés 1 000 volts pour les électriciens travaillant sous tension, des clés males emmanchées et un porte embouts à cliquet. Notons que le prix moyen d'un Protwist se situe aux alentours de 4 euros, soit équivalent à celui des anciens modèles Ergotwist ou Enduro.

« Ce projet illustre parfaitement ce qu'un renouvellement de gamme peut apporter aux utilisateurs. Avec cette première vague, 35 % de notre chiffre d'affaires seront dus dès l'an prochain à de nouveaux produits. Notre objectif est de faire passer ce taux à 100 % d'ici trois ans », conclu Hervé Gomas. C'est dire l'effort engagé par les équipes de design et la douzaine de bureaux d'études de Facom, qui regroupent plus de 250 personnes en R&D.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.facom.com




Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Pour distribuer à l’international ses antennes miniatures en bandes S et X pour satellites, la start-up issue du Centre national[…]

06/07/2020 | SpatialImpression 3D
OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

Un pas de plus vers l'Internet quantique avec l'émission de photons intriqués par le nanosatellite SpooQy-1

Un pas de plus vers l'Internet quantique avec l'émission de photons intriqués par le nanosatellite SpooQy-1

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Plus d'articles