Nous suivre Industrie Techno

Faciliter l’accès des plasturgistes à l'innovation

Faciliter l’accès des plasturgistes à l'innovation

Exemple de plastique intégrant de l'électronique.

© CEA-Leti

Pour Jean Martin, délégué général de la Fédération de la plasturgie, les entreprises du secteur n'ont pas toujours un accès suffisant à la technologie et à l'innovation. Une situation qui s'explique notamment par la nature du tissu industriel en France, plutôt constitué de PME, malgré un savoir-faire reconnu internationalement. Les nombreuses opportunités qui attendent la plasturgie française invitent à repenser l'organisation.

« Avec 36 salariés en moyenne, l’entreprise de plasturgie type en France est une PME qui n’a pas forcément l’envergure pour mener seule sa propre politique de R&D. Il existe plusieurs structures en France capables de déléguer pour elle la recherche et l’innovation : les acteurs historiques, le PEP (Pôle européen de plasturgie) et l’Ispa à Alençon, mais aussi le Pôle de plasturgie de l’Est (PPE), le Cemcat, certaines antennes du Cetim…

Si certaines travaillent de façon interconnectée, toutes n’ont pas le même niveau de visibilité et l’accès n’est pas forcément aisé pour une petite ou moyenne entreprise, à moins d’y avoir le bon contact. Alors que les opportunités de marché pour la plasturgie deviennent évidentes dans différents secteurs (transport, énergie, bâtiment), poussées par de grandes thématiques comme l’allègement, l’efficacité énergétique, l’écoconception, le rôle de ces structures à l’avenir devrait être de rendre les évolutions technologiques de plus en plus accessibles.

L’innovation dans les matières, les produits ou les procédés est le vrai moteur de la future compétitivité de la plasturgie française. Pensez à certains plastiques avec des fonctions intégrées (antimicrobienne, électronique…), à des techniques de production inédites comme la fabrication additive. Ceci est d’autant plus important que la France jouit d’un savoir-faire historique dans plusieurs domaines, comme l’emballage, l’aéronautique, le bâtiment ou le médical .

Pour couvrir ces thématiques, et afin d’offrir un réel accès à l’innovation pour toutes les entreprises, mais en premier lieu les petites et moyennes, la Fédération de la plasturgie a engagé une étude de faisabilité sur un centre technique. L’objectif est d’analyser l’existant et de coordonner l’innovation dans la branche. »

Jean Martin, délégué général de la Fédération de la Plasturgie.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Impression 3D : HP étend les usages industriels de sa techno Multijet Fusion avec le polypropylène de BASF

Impression 3D : HP étend les usages industriels de sa techno Multijet Fusion avec le polypropylène de BASF

Le spécialiste de l'impression 3D HP a annoncé le 4 juin un partenariat avec le chimiste BASF pour renforcer sa gamme de[…]

ICRA 2020 : « La France est acteur de premier plan de la recherche robotique mondiale», clame Stéphane Régnier, président de la conférence

ICRA 2020 : « La France est acteur de premier plan de la recherche robotique mondiale», clame Stéphane Régnier, président de la conférence

La microtomographie en production pour percer les secrets de la fabrication additive

La microtomographie en production pour percer les secrets de la fabrication additive

L’ICRA 2020, conférence mondiale de la robotique, ouvre (virtuellement) ses portes

L’ICRA 2020, conférence mondiale de la robotique, ouvre (virtuellement) ses portes

Plus d'articles