Nous suivre Industrie Techno

Face aux délocalisations, industriels, ingéniéristes et pouvoirs publics doivent se serrer les coudes

Industrie et  Technologies
Face à la mondialisation et aux délocalisations, le Syntec-Ingénierie propose la mise en oeuvre de moyens de co-développement associant ingéniéristes, industriels et pouvoirs publics.



Pour Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle des sociétés d'ingénierie et de conseil en technologie, la mondialisation impose des contraintes de compétitivité, lourdes, mais elle permet aussi l'accès à des ressources nouvelles telle une vraie concertation avec les industriels qui peut devenir un réel facteur de compétitivité.

Mais avant tout les ingénieristes ont tenu à dénoncer les risques d'externalisation "off shore" par certains industriels de leurs capacités d'études. Ces délocalisations, lorsqu'elles sont réduites à une sous-traitance "low cost", constituent un danger, non seulement pour les ingénieristes qui en sont directement victimes, mais aussi pour les industriels eux-mêmes, comme en témoignent des déconvenues récentes.

L'ensemble des exemples cités lors du débat organisé ce matin au Sénat montrent que la parfaite maîtrise de systèmes collaboratifs, de la capitalisation des connaissances et de ressources maîtrisées à l'échelle mondiale, a apporté à certains ingénieristes, ainsi qu'à leurs clients industriels, des gains de productivité et de compétitivité réels : « 3 emplois créés en Inde ont généré un emploi chez nous » ont affirmé certains ingénieristes présents.

Il est clair que la mondialisation entraîne une remise en cause de l'organisation des groupes industriels aussi bien que des sociétés d'ingénierie, ainsi que l'externalisation par les industriels de certaines activités d'études et d'ingénierie. Les ingénieristes, forts de 200 000 emplois en France, six fois plus en Europe, principalement des ingénieurs, pourraient constituer pour les industriels une clé leur permettant de tirer un meilleur parti de ces externalisations.

Elles apparaissent en effet comme un booster durable du développement des industriels lorsqu'elles s'inscrivent dans un véritable partenariat de co-développement avec les ingénieristes, comme on l'observe par exemple en Allemagne ou dans certains secteurs.
 

  • Elles favorisent la co-innovation ;
  • Elles optimisent les ressources à mettre en oeuvre pour les études et la conception (méthodologie, capitalisation des connaissances...) ;
  • Elles contribuent ainsi au développement de la compétitivité des industries en Europe.

Syntec-Ingénierie a donc profité de cette tribune pour lancer un appel aux industriels et aux pouvoirs publics afin de mettre en place une concertation visant à mettre en oeuvre les moyens qui conditionnent des partenariats gagnant-gagnant. Parmi les thèmes évoqués citons l'accès aux brevets, les politiques de soutien à la R/D, la mise en place de financements appropriés, la mobilité internationale...

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.syntec-ingenierie.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles