Nous suivre Industrie Techno

Fablabs inter-entreprises, creusets de l'Open Innovation

Fablabs inter-entreprises, creusets de l'Open Innovation

L'usine IO

© dr

Les fablabs? Ils prolifèrent partout, que ce soit dans des espaces ouverts de co-working, dans certaines agences de conseil qui voient dans la double approche collaborative et tournée vers la réalisation d'objets concrets une chance pour les entreprises, ou à l'intérieur même de grands groupes désireux de renouer avec l'esprit start-up. Créer un lieu en collaboration avec d'autres entreprises est la solution idéale pour mener à bien des projets de co-conception, dans une optique d'Open Innovation. C'est aussi une façon d'initier une démarche d'utilisation de ces outils en disposant d'une installation à moindre frais.

 

 

L'usine IO

Soutenu par Xavier Niel (Free), Henri Seydoux (Parrot), ou encore Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee.com), le fablab Usine IO accompagne les porteurs de projets de l'idée à l'industrialisation de leur produit. Cet espace de prototypage, de fabrication et de co-working (de 1 500 m2) permet de mettre en relation des professionnels et experts de tous horizons (énergie, transport, aéronautique, etc.). Qu'ils soient architectes, start-upers ou même industriels, tous portent le même objectif : innover plus rapidement. Il a été ouvert début 2013 dans le XIIIe arrondissement de Paris.

 

Le Fablab de la côte d'Opale

Ouvert à tout porteur de projet, qu'il s'agisse d'un étudiant, d'une entreprise, d'un artiste ou d'un particulier, le Fablab Côte d'Opale permet de réaliser un projet ou un prototype de produit. Ce lieu de rencontre et de collaboration est équipé de plusieurs outils de prototypage contrôlés par ordinateurs, dont des machines de découpe et gravure laser et des imprimantes 3D. Le concept, à l'initiative de la CCI Côte d'Opale, est soutenu par ses partenaires Tektos, SNCF Développement, Ulco, Vivendi et une cinquantaine d'entreprises. Il a été créé en décembre 2013 dans la pépinière Marcel Doret à Calais.

 

Le FabMake de l'IRT Jules Verne

Monté en collaboration avec le pôle de compétitivité EMC2 et Fabshop (une start-up d'Ille-et-Vilaine qui commercialise des imprimantes 3D), le FabMake de l'IRT Jules Verne, à Nantes, est réservé aux professionnels. Sur sa surface de 300 m², ingénieurs, inventeurs, créateurs et entrepreneurs ont à disposition de nombreux outils - imprimantes 3D, découpe laser, découpe vinyle, entre autres- pour passer de l'idée à l'objet. Cette plate-forme collaborative professionnelle est soutenue par des industriels tels que Airbus, Daher, DCNS. Elle a été ouverte en septembre 2014.



L'EcoDesign Fablab

Lancé par l'association des professionnels de l'éco-design et de l'éco-conception (Apedec), l'EcoDesign Fab Lab propose à des particuliers et professionnels de concevoir et fabriquer des objets à partir de déchets. Panneaux de bois, tasseaux cartons, tubes plastiques issus du flux de déchets (3 000 tonnes par an) des cinquante entreprises présentes sur le site industriel de Mozinor à Montreuil sont ainsi mis à disposition des utilisateur. Le fablab propose également un ensemble d'outils pour le travail du bois (scie circulaire, fraiseuse, perceuse, ponceuses) et polyvalents (imprimante 3D, découpeuses, machine à coudre).

« L'industrie collaborative pour réconcilier conception et production »

Laurent Manach, directeur du pôle EMC2, qui a été à l’origine de la création du Fabmake avec Fabshop et le soutien de plusieurs industriels

« Lors d’une visite du Techshop de San Francisco, j’avais été interpellé par le modèle de l’industrie collaborative, ou participative. Les outils sont partagés entre les industriels  tandis que la conception n’est plus en point de blocage avec la production : les ingénieurs de production et de design travaillent ensemble pour répondre aux besoins du client. Le fablab permet aux grands groupes de redonner plus de moyens aux équipes, comme celles d’Airbus qui viennent y fabriquer les outils dont ils ont ponctuellement besoin. Il fait aussi le pont entre le monde industriel et le monde du numérique, deux mondes très différents.

Enfin, un certain nombre de machines d’expérimentation permettent de comprendre les nouvelles technologies de production, comme le dépôt de fibre de composites, et peuvent donner aux PME les moyens de se saisir de ces techniques. Ce sont en général des lieux vivants. Au Fabmake, nous organisons des animations, grâce auxquelles nous souhaitons enrichir tous les participants des expériences des autres. Nous faisons par exemple venir des start-up, pour voir si elles n’auraient pas besoin des entreprises de l’IRT ».

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Méga piles à hydrogène, batteries stationnaires, jumeau numérique… les meilleures innovations de la semaine

Méga piles à hydrogène, batteries stationnaires, jumeau numérique… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Avec les progrès de ses cellules à hétérojonction de silicium, le CEA croit à un photovoltaïque nouvelle génération en Europe

Avec les progrès de ses cellules à hétérojonction de silicium, le CEA croit à un photovoltaïque nouvelle génération en Europe

Sur le FIRA, la robotique agricole dévoile son bestiaire

Sur le FIRA, la robotique agricole dévoile son bestiaire

Hydrogène de France produira d'ici à 2022 des piles à combustible de 1 MW basées sur la techno de Ballard

Hydrogène de France produira d'ici à 2022 des piles à combustible de 1 MW basées sur la techno de Ballard

Plus d'articles