Nous suivre Industrie Techno

Fablabs académiques : ils font le pont entre étudiants et entreprises

Fablabs académiques : ils font le pont entre étudiants et entreprises

Le SoFab (Nice)

© dr

Les fablabs? Ils prolifèrent dans des espaces ouverts de co-working, dans certaines agences de conseil qui voient dans la double approche collaborative et tournée vers la réalisation d'objets concrets une chance pour les entreprises ou à l'intérieur même de grands groupes désireux de renouer avec l'esprit start-up. Pour les industriels qui recherchent avant tout un contact avec le monde de la recherche publique, et avec le monde académique, ces lieux ouverts à la fois aux étudiants et aux industriels sont autant de bonnes adresses.

 

Le FabLab de la cité Descartes (Paris-Est)

La Cité Descartes de l’Université Paris-Est sera équipée d'ici la fin de l'année d’un fablab, positionné sur le thème de la ville durable. Les étudiants de l’Université Paris-Est pourront y fabriquer des prototypes, tandis que les entreprises et porteurs de projets mais également les PME, start-up, établissements scolaires y seront accueillis, et à terme le grand public. Le projet fédère les acteurs territoriaux et académiques du campus dont la communauté université Paris-Est. Le FCBA et le CSTB de même que la Fondation Orange sont partenaires de ce projet.

 

L’Ideaslab de l’Insa Toulouse

C’est au laboratoire du génie de la conception (lgeco) de l’Insa de Strasbourg que s’est ouvert le premier fablab reconnu sur la liste MIT de la région Alsace. Entre différents projets sont testés la réalisation d’une pièce de raccord en plastique, un logiciel de co-création de croquis, ou encore l’utilisation de la fabrication additive  pour la réalisation d’implants. D’autres projets plus conceptuels sur la quantification de l’innovation ou la conception inventive y sont élaborés. Il est ouvert aux étudiants et aux entreprises depuis février 2013 sous l’impulsion et la direction de Jean Renaud, et de ses collègues Denis Cavallucci et Amadou Coulibaly.

 

Le Coh@bit de l’IUT de Bordeaux

Adossé aux plateaux techniques des différents départements de l’IUT de Bordeaux, le fablab est équipé de matériels pointus et disponibles, prêts à apporter une solution technique à des besoins plus conséquents. Comme supports technologiques sont disponibles Sumbiosi, un prototype d’habitat de 70 m² à énergie positive réalisé dans le cadre du challenge Solar Decathlon 2012, une plate-forme sur les énergies renouvelables, ou encore une plate-forme sur l’usinage. Il est ouvert depuis janvier 2014 sur le site de Gradignan (33).

 

La Plate-forme Innovaltech (Saint-Quentin)

Innovaltech fédère les étudiants de Picardie et les entreprises régionales telles que Poclain ou Aerolia autour de projets expérimentaux. La plate-forme est plus spécifiquement spécialisée dans la mécanique de pointe, l’usinage à grande vitesse, la plasturgie et les composites, ou encore la caractérisation numérique des écoulements sanguins. La plate-forme est hébergée au lycée Condorcet à Saint-Quentin (Aisne) depuis 2005.

 

 

Le Cesi

Le Cesi accompagne chaque année plus de 20 000 étudiants et salariés dans leur développement professionnel. Au total, 11 centres Cesi sont équipés de fablabs ouverts aux élèves et entreprises partenaires. Ils permettent la réalisation de prototypes d’objets 3D en plastique, la création de maquettes numériques à partir de numérisation de pièces, la programmation de systèmes embarqués Open Source pouvant comporter des capteurs et actionneurs. Le Cesi est également équipé d’un fablab mobile dans la région Haute-Normandie. A Rouen, le Cesi est spécifiquement équipé d’une plate-forme plus importante - la Plate-forme de recherche et d’innovation en performance industrielle- qui comprend un fablab mobile et un fablab fixe.

 

Le Fablab 19 (Brives)

Le Fablab 19 a vu le jour sur le campus de Brive en Corrèze dans les locaux du département Génie électrique de l’IUT du Limousin à Brive. Le fabLab est plus spécifiquement dédié à l’électronique et a été inauguré le 13 février 2014.
 

 

 

Le fablab du programme I.D.E.A (Lyon)

L'Ecole centrale Lyon et EMLyon Business School ont créé le programme I.D.E.A (comprenant un fablab) qui permet aux étudiants de suivre une formation "entrepreneurs de l'innovation". L'approche pédagogique comprend une formation aux machines et à la création de projets. Les étudiants pourront réinvestir leurs connaissances dans des process d'innovation d'entreprises. Découpe laser, imprimantes 3D, logiciels de conception... les outils disponibles dans ce fablab permettent aux étudiants l'apprentissage par le faire et le travail collectif. Le programme a été créé en 2009 sur une plate-forme commune du site Lyon Ouest-Ecully.



Le fablab Orléanais

Le fablab d'Orléans, porté par la Technolopole Orléans Val de Loire, offre aux particuliers, artisans, TPE, PME et porteurs de projets de réaliser leurs projets. Celui-ci propose à la fois des formations ainsi que des ateliers de conception-réalisation de maquettes et prototype. Et met en relation avec des professionnels de la plasturgie ou de la mécanique, entre autres. Le laboratoire de fabrication est spécialisé dans la mécanique, l'électronique et l'informatique. Situé à Polytech Orléans, il compte aussi dans ses partenaires l'IUT d'Orléans et une école de design, l'Esad. Il a été réalisé en partenariat avec l'Université d'Orléans et d'autres partenaires économiques, culturels et de transferts technologiques, tels que le CRT, la DGE, le CCI Loiret, Labomedia ou le Cetim.

L’innovation-Lab (Toulon)

Kedge Business School, l'Isen Toulon et le conseil général du Var (TVT Innovation) ont investi près d'un million d'euros pour créer l' "i-Lab" de 700 m2 ouvert au printemps 2014, et qui met à la disposition de leurs étudiants des salles d’activités créatives et un laboratoire de fabrication, appelé Fab Lab (150 m²) Objectif : permettre aux étudiants de concevoir, prototyper, expérimenter... voire "tuer" leurs idées. L’espace est dédié à l’innovation et plus particulièrement au design thinking, le fablab prenant place au sein de l’école de design,  Kedge Design School Après 6 mois d’existence, l’Innovation-Lab de Toulon a été labellisé MIT.

Le SoFab (Nice)

Situé dans les locaux de Polytech’Nice Sophia, le FabLab de Sophia Antipolis est dédié à l'internet des objets. Il a été lancé le 29 octobre 2014. Le projet a été porté par l’association Telecom Valley. Des horaires d'ouverture spécifiques sont  mis en place en fonction des populations ciblées. Les tranches « étudiants  » et « professionnels » sont prises en charge par le FabManager, tandis que les tranches « grand public » sont animées par l’association de robotique « Pobot » et d’autres clubs. Baptisé SoFab en référence à « Sophia Antipolis » et « FabLab », le nom fait aussi référence à l’anglais « so… fabulous ! ». Le SoFab a en outre mis en place une monnaie virtuelle, l’écrou, pour remercier ceux qui contribuent et aident les autres dans l’esprit « FabLab », et dont le succès l’étend à d’autres structures. Les écrous gagnés permettent de payer l’adhésion annuelle, l’accès aux machines ou d’en faire un don à un projet ou un club...

Ecolab open loft (Nice)

Ouvert en septembre 2014 par The Sustainable Design School (Ecole SDS), l’Ecolab Open Loft est cofondé avec Tradmatik, une agence de design et un atelier de prototypage et l’Association Digital Lab. Il permettra de réaliser des prototypes d’écoproduits. Le Fablab  est installé dans l’école SDS, dans la future technopole urbaine Nice Meridia. Il réunira des chercheurs, des responsables R&D d’entreprises du département niçois et des étudiants de plusieurs établissements d’enseignements supérieur de la région. Ceux-ci pourront y réfléchir aux notions « d’innovation responsable », au cycle de vie d’un produit ou à la créativité dans l’entreprise. Le fablab profite des partenariats tissés par l’école SDS avec des entreprises internationales installées dans la région (Hermès, Toyota, Sita-Suez Environnement, etc.).

Le FacLab

Au sein de l’Université de Cergy-Pontoise, le FacLab a été créé en février 2012 par les deux dirigeants d’entreprise et enseignants à l’Université Emmanuelle Roux et Laurent Ricard, persuadés de l’importance de la réappropriation des techniques. « Apprendre, Créer, Partager est la devise du FacLab.

 

 

Le K-Lab

Basé sur le campus de Cergy-Pontoise et inauguré en décembre 2014, le K-Lab (Knowledge lab) de l’ESSEC se présente comme un laboratoire pour la recherche et la pédagogie et un espace de production de contenus matériels et immatériels, ouvert aux étudiants, professeurs, entreprises, staff. Il  abrite entre autres équipements des écrans interactifs, des casques de réalités virtuelles Samsung Galaxy Gear, une imprimante 3D et des Google Glass.

 

 « Apporter un regard transversal aux partenaires industriels »

Claire Rivenc, chef du département Mesures Physiques et présidente de l’association Coh@bit, qui gère le fablab et le techshop de l’IUT de Bordeaux

« Le fablab permet aux étudiants de mettre davantage à la main à la pâte et offre l’occasion de mélanger des étudiants de spécialités différentes, ce qui apporte de la transversalité. Partenaires industriels et chercheurs peuvent aussi se montrer intéressés. A Bordeaux,  nous avons aussi, en lien avec la Fondation Orange, ouvert la structure aux jeunes en décrochage scolaire. Finalement, nous avons séparé le fablab, porte ouverte de l’IUT vers l’extérieur, d’une autre structure du type Techshop. Celle-ci accueille aujourd’hui des grands groupes qui cherchent des solutions technologiques transversales, que nous pouvons leur fournir grâce à la grande diversité de laboratoires et de compétences différentes gravitant autour de l’IUT. Le techshop s’appuie sur le même parc de machines que le fablab et la même équipe de cinq professionnels à temps plein.

Parmi les grands donneurs d’ordres avec lesquels nous travaillons, nous comptons la ville de Bordeaux, pour laquelle nous fabriquons un kit permettant de transformer les VCub (vélos partagés de la ville de Bordeaux) en vélos électriques dotés de piles à combustibles. Nous travaillons également avec EDF. Dans le cadre du grand carénage, EDF a besoin de former les personnels capables d’aller dans des endroits dangereux. Nous développons pour cela un logiciel de réalité augmentée et une formation pour ces personnels. Pour la suite, nous souhaitons nous tourner davantage vers les PME, qui concentrent 80 % de l’emploi de la région. Celles-ci sont les plus dures à atteindre mais pourraient pourtant grandement profiter de nos services ».

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Présentés au salon Supply Chain, les robots mobiles de Fives Syleps apportent de la flexibilité au tri haute cadence

Présentés au salon Supply Chain, les robots mobiles de Fives Syleps apportent de la flexibilité au tri haute cadence

Fives Syleps spécialiste des solutions automatisées d'intralogistique, a présenté sur le salon Supply Chain Expo qui[…]

05/12/2019 |
Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Une usine modulaire et mobile dédiée à l'impression 3D métal s'installe à Nanterre

Une usine modulaire et mobile dédiée à l'impression 3D métal s'installe à Nanterre

Plus d'articles