Nous suivre Industrie Techno

Expérience, partage, instantanéité : les autres tendances de l’innovation version 2015

Thibaut De Jaegher
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Expérience, partage, instantanéité : les autres tendances de l’innovation version 2015

Il ne suffit pas de repérer les technologies émergentes pour ne rien rater sur le front de l’innovation cette année. Il faut aussi se pencher sur les évolutions sociétales, les changements de comportements. Ce sont eux qui changent les marchés, plus sûrement que la technologie.

Quelles technologies s’imposeront en 2015 ? Chaque mois de janvier, c’est devenu un rite. Toute la communauté de l’innovation et de la technologie -à commencer par votre média préféré Industrie & Technologies- tente d’identifier les "big trends" de l’année à venir. Objets connectés, big data, impression 3D, fablab… Ces exercices permettent de confirmer des lames de fonds technologiques et d’identifier aussi quelques signaux faibles.

Utiles, ces exercices se concentrent cependant souvent plus sur les outils que les usages. Est-ce notre culture d’ingénieur ? Notre incapacité à penser l’innovation en dehors d’une logique technologique ? Ou notre attachement aux sciences dures par opposition aux sciences molles ? Toujours est-il que lorsqu’il s’agit de réaliser cet exercice de prospective, on laisse de côté d’autres constituantes de l’innovation plus informelles. Un peu comme si on ne parlait que des moyens sans en penser la fin.

Si l’on voulait être complet pourtant, il faudrait réussir à mixer ces tendances technos (indispensables) avec des évolutions sociétales de fonds. Que l’on ne s’y trompe pas, ce sont bien elles qui vont constituer les vrais vecteurs de changement et d’innovation demain. C’est elles qui vont imposer ou discriminer telle ou telle technologie, en faciliter l’adoption ou le rejet. Tentons donc ici de combler en partie cet oubli en en esquissant au moins trois :

1. Le Partage. Uber, Airbnb, Blablacar mais aussi l’Open Innovation, le Crowdfunding, le Crowdsourcing… L’économie du partage s’impose comme une des forces montantes de la nouvelle économie qui va perturber de plus en plus de secteurs établis. Pour les industriels, qui aiment "tout faire maison" et donc contrôler une grande partie de la chaîne de valeur, il va falloir apprendre à s’ouvrir un peu plus. Pas seulement pour capter la richesse produite par des organisations externes, mais aussi pour offrir une partie de la sienne en partage, comme vient de le faire Toyota avec ses brevets ou Tesla l’an dernier. Une ouverture qui impose au préalable de comprendre où se niche réellement votre avantage compétitif.

2. L’Expérience. Hier, la question que toute entreprise se posait était simple : quel produit ou service dois-je proposer à mon marché ? Cette question est désormais dépassée. Toute organisation doit désormais se demander « quelle expérience fait-elle vivre à son client ? ». Un questionnement valable pour les secteurs BtoC et les secteurs BtoB oblige à repenser son offre. Un peu à l’image de Michelin qui, dans l’aviation, ne vend plus de pneus mais des nombres d’atterrissage/décollage réussi.

3. L’Instantanéité. Finalement ce que demandent de plus en plus de clients à leurs produits ou services, c’est de se démultiplier, d’être présents (ou performants) sur plusieurs fronts en même temps à un instant T. Ils veulent retrouver leurs services où qu’ils soient mais surtout y avoir un accès immédiat : 24 h sur 24, 7 jours sur 7 et ce quelles que soient les conditions. Ce sont des acteurs comme Amazon, Uber et tous ces acteurs de l’économie "à la demande" qui alimentent cette attente. En flattant notre impatience naturelle, ils ont créé un nouveau besoin : celui du "tout tout de suite". Cette instantanéité est même devenue un standard de service dans certains secteurs comme le livre où Amazon a installé la livraison en moins de 24 heures.

Expérience, partage, instantanéité, voilà les trois ingrédients à ajouter à votre stratégie d’innovation, en plus des 15 leviers technologiques que nous avons identifiés. Il y en a sûrement d’autres mais ceux-ci ont cette double particularité de toucher tous les secteurs et d’obliger à se (re)poser la question essentielle : quelle est la mission originelle de mon entreprise… Question qui permet de repenser son activité en faisant abstraction des contraintes liées aux outils.

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles