Nous suivre Industrie Techno

Euro 2016 : la pépite Evitech va scruter les "fan zones"

Juliette Raynal
Euro 2016 : la pépite Evitech va scruter les

Outre les mesures de flux, le logiciel Lynx d'Evitech est également capable de mesurer le taux d’occupation d’une zone et de détecter des mouvements inhabituels.

© Evitech

Basée en Ile-de-France, la PME Evitech a développé un logiciel qui permet, à partir d’images issues de caméras de surveillance, d’observer et d’analyser le comportement d’une foule. Sa solution a été déployée au niveau des aires d'accès et de sortie des "fan-zones". Elle jouera le rôle de portiques virtuels.

Ça y’est. Plus que quelques heures avant le coup d’envoi de l’Euro 2016. Cette année, en plus des terrains de jeu, une attention particulière sera portée sur les dix "fan-zones" installées en France pour permettre aux spectateurs de se réunir autour d’écrans géants. La plus importante d’entre elles, à Paris, accueillera jusqu’à 92 000 personnes. Des regroupements gigantesques qui nécessitent une surveillance de haut niveau.

Parmi les nombreux dispositifs mis en place pour assurer la sécurité du public, on retrouve la technologie de l’entreprise francilienne Evitech, membre du pôle de compétitivité Systematic. Fondée en 2005 par des anciens de Thales Avionic, la société est spécialisée dans l’analyse vidéo. Elle a notamment mis au point le logiciel Lynx qui permet, à partir d’images issues de caméras de surveillance, d’observer et d’analyser le comportement d’une foule.

Des portiques virtuels

Dans le cadre de l’Euro 2016, cette technologie a été reliée aux caméras situées à l’entrée et à la sortie des fan-zones. « Ici, le logiciel va être utilisé pour faire de la mesure de flux, explique Laurent Assouly, l’un des trois cofondateurs. Il va permettre de compter le nombre de personnes qui franchissent une ligne virtuelle ». Dans ce cas de figure, Lynx joue donc le rôle de portiques virtuels. « Cela nous permet, par exemple, d’observer une accélération du taux de remplissage. Les personnes en charge de la sécurité peuvent alors prendre la décision de fermer les accès », poursuit l’entrepreneur, qui assure que la solution  affiche des taux de précision qui oscillent entre 95 et 99 %.

Dans les détails, les caméras de surveillance concernées sont reliées à un réseau sur lequel se trouve le serveur d’Evitech où s’effectue le traitement des données récoltées. Les alertes opérationnelles et les éléments de comptage sont ensuite transmis au Centre opérationnel de sécurité. Ces informations remontent sur un écran de contrôle et en cas d’alerte, l’image concernée s’affiche automatiquement. « L’idée avec Lynx c’est de savoir, parmi toutes les caméras installées, lesquelles sont intéressantes et pertinentes à un moment T », explique Laurent Assouly.

Détection de mouvements inhabituels

Outre les mesures de flux, le logiciel est également capable de mesurer le taux d’occupation d’une zone et de détecter des mouvements collectifs inhabituels, comme par exemple une congestion dans une manifestation mobile ou un mouvement de panique dans un regroupement statique. Dans une certaine mesure, le logiciel est également capable de détecter des comportements individuels anormaux, comme une personne qui circule à contre-courant ou qui coupe une manifestation de manière latérale. « Quant aux technologies capables de détecter un individu ayant l’air menaçant, il n’existe pas encore un embryon de produit », tient à souligner le spécialiste.

Quels sont les algorithmes qu'utilise Evitech pour réaliser ces détections ? Impossible d’obtenir des informations précises sur ce point. L’entrepreneur indique seulement que toute l’intelligence du logiciel consiste à comprendre, en fonction de l’image analysée, comment il doit pondérer les différents algorithmes dont il dispose. Le logiciel s’appuie sur des technologies de filtrage particulaire et de mouvements pixeliques, couplés à d’autres algorithmes développés par l’entreprise. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'open source séduit toujours plus les entreprises françaises et s'impose pour l'IA et la blockchain

L'open source séduit toujours plus les entreprises françaises et s'impose pour l'IA et la blockchain

Alors que vient de s'ouvrir l'Open Source Summit (OSS), qui se tient les 10 et 11 décembre aux Docks Pullman (Paris), Syntec[…]

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Intelligence artificielle : comment Facebook veut doter les robots d’un « sens commun »

Intelligence artificielle : comment Facebook veut doter les robots d’un « sens commun »

Plus d'articles