Nous suivre Industrie Techno

EuraTechnologies renforce son incubateur dédié à l'industrie

Alexandre Couto
EuraTechnologies renforce son incubateur dédié à l'industrie

Sur son site de Saint-Quentin, Aisne, EuraTechnologies accueille les projets tournés vers le monde industriel

© Euratechnologies

L'incubateur lillois Euratechnologie, qui vient de fêter ses dix ans à travers son Innovation Campus Festival, qui s'est terminé le 3 octobre, poursuit sa croissance. Et mise sur les projets à destination de l'industrie avec son incubateur de Saint-Quentin, qui accueillera 20 nouvelles start-up en 2020.

EuraTechnologies, l’un des plus grands incubateurs et accélérateurs de start-ups européens dédié au numérique, aime a rappeler son lien avec l'industrie. Implanté sur le site des anciennes filatures de Lille, la structure avait déjà développé des activités dans la robotique industrielle. Depuis le début de l'année, soutenu par des partenariats forts dans les domaines académique (INRIA, CEA Tech…) et numérique (Capgemini, IBM, Microsoft...), l'incubateur poursuit sa stratégie d'essaimage pour renforcer son activité vers l'industrie.

Avec près de 200 projets accompagnés chaque année et 300 entreprises installées sur son pôle, « EuraTechnologies a atteint la taille critique permettant de se développer vers d’autres territoires », se félicite Massimo Magnifico, directeur des opérations de l’incubateur. « Nous conservons pour le moment le cadre de la région des Hauts-de-France car les besoins et les projets liés à la transition numérique sont nombreux. C’est un terreau fertile pour faire émerger des PME ».

Robotique, supervision et progiciels

Après deux incubateurs créés autour de la distribution (retail tech), à Roubaix en 2016, et de l'agriculture (agritech), à Willems en 2018, EuraTechnologies a ainsi créé début 2019 un quatrième incubateur à Saint-Quentin, dans l’Aisne. Ce site accueille une demi-douzaine de start-ups développant des projets en robotique et logiciels pour l'industrie :

  • Influvision travaille sur une plateforme de contrôle au moyen de la vision industrielle pour l’industrie 4.0
  • ARVM Conseil développe un outil de maintenance industrielle s’appuyant sur la réalité virtuelle et augmentée.
  • XPL S2 a mis au point un ERP intelligent. D’abord dédié au secteur agroalimentaire, il sera transposé à termes pour l’industrie.
  • UrbAgri imagine un robot agricole pour semer et planter, mais ses concepteurs envisagent des applications dans le domaine industriel
  • Tesseract propose un logiciel de programmation intuitif pour la robotique industrielle
  • Bison est un robot transporteur de charges lourdes, se déplaçant de manière autonome.

« Ces start-ups seront accompagnées en accélération tout au long de cette année», met en avant Luminita Kanho, responsable du pôle Robotique et Ecosystèmes industriels. Et ce n'est qu'un début : « 20 nouveaux projets rejoindront l’incubateur de Saint-Quentin l’année prochaine », poursuit-elle.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec AI4GEO, CS Group veut créer un Google Earth Engine augmenté

Avec AI4GEO, CS Group veut créer un Google Earth Engine augmenté

Lancé le 10 décembre pour une durée de 4 ans et porté par CS Group, le projet AI4GEO a pour but de créer une[…]

12/12/2019 | 3DEspace
L'open source séduit toujours plus les entreprises françaises et s'impose pour l'IA et la blockchain

L'open source séduit toujours plus les entreprises françaises et s'impose pour l'IA et la blockchain

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Plus d'articles