Nous suivre Industrie Techno

Et les vainqueurs sont...

R. L.
166 lauréats sont récompensés lors de l'édition 2006 du Concours d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes.

Pour la 8e édition du Concours d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, le ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, François Goulard, a récompensé 166 lauréats. Les plus gros contingents se situent dans les secteurs du logiciel et du multimédia, des biotechnologies et de la pharmacie, de l'électronique et du génie des procédés.

Parmi les heureux élus, 77 sont sur le point de créer leur propre entreprise. Ils recevront une subvention allant jusqu'à 450 000 euros. De quoi financer jusqu'à 50 % de leur programme d'innovation. Les autres bénéficieront d'une aide de 45 000 euros maximum finançant jusqu'à 70 % des prestations utiles à la maturation de leur projet.

Un concours qui a favorisé la création de 4 750 emplois

Le 1er prix va à Visiotact, une société en cours de création à Paris pour le développement d'"orthèses visuelles électroniques" permettant aux malvoyants de se déplacer en toute autonomie. Le fonctionnement de ces dispositifs médicaux s'appuie sur une technologie de détection optoélectronique à trois dimensions, avec communication instantanée de l'information de manière tactile et/ou vocale. Trois appareils sont déjà prêts à être industrialisés.

Le 2e prix revient à Spinroc, une entreprise en phase de création à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône) et développant des puces de communication radio pour la bande de fréquence de 1 à 100 GHz. Avec sa technologie de rupture, elle compte fournir des solutions aux limites des techniques radiofréquences actuelles.

Le 3e prix concerne un projet d'entreprises de sous-traitance à Sommières (Gard) pour l'industrie du luxe. L'idée est d'aider les grandes marques à créer des meubles et autres produits de luxe en les habillant de leurs propres collections de tissus "haute couture". L'habillage fait appel à une nouvelle technologie d'infusion et de stratification et à des tissus non techniques, sur des formes complexes.

Le prix spécial du jury revient au projet Aéroptère à Pélissance (Bouches-du-Rhône) pour le développement et la production de véhicules marins à effet de sol. Une technologie caractérisée par une vitesse accrue (2 à 3 fois celle des NGV), une consommation très faible (moins de la moitié de celle d'un avion pour la même charge transportée), un niveaux de bruit bas et une pollution réduite. Les applications touchent aussi bien le militaire que le civil.

Depuis son lancement en 1999, ce concours a favorisé la naissance de 786 entreprises et la création de 4 750 emplois.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0880

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉNERGIE

Focus

ÉNERGIE

Optimiser la consommation de son usineJohnson Controls a conçu le logiciel Isac pour le suivi énergétique des installations de réfrigération[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
Des puces 200 fois plus rapides

Des puces 200 fois plus rapides

COMMUNICATION

Focus

COMMUNICATION

RECYCLAGE

Focus

RECYCLAGE

Plus d'articles