Nous suivre Industrie Techno

ET LES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE SONT...

Sujets relatifs :

, ,
Cette année encore, ils ont réalisé des merveilles. Ils sont douze à recevoir le prestigieux titre d'« ingénieur de l'année », décerné par Industrie et Technologies, L'Usine Nouvelle et le CNISF (Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France). C'est la 5e édition de ce prix, créé en 2004 pour valoriser le métier d'ingénieur. Et, pour l'an prochain, n'hésitez pas à poser votre candidature. Vous serez peut-être l'un des ingénieurs de l'année 2009...

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... SON OEUVRE

Bruno Revellin-Falcoz

Au coeur de tous les programmes de Dassault Aviation

Diplômé de Supaéro en 1964, Bruno Revellin-Falcoz était parti pour effectuer un simple stage chez Dassault Aviation. Il y restera finalement 43 ans. Son attirance pour l'aviation ? « L'avion est une machine complexe où l'homme joue un rôle central. Et puis, c'était un peu l'époque héroïque de l'aéronautique », se souvient l'intéressé. Bruno Revellin-Falcoz voulait travailler dans les ateliers de fabrication pour se faire la main, mais il est finalement dirigé vers les bureaux d'études, où il fera toute sa carrière. Il passe par tous les programmes importants pour l'avionneur : Mystère 20, Mirage F1, dont il assure la mise en série, l'éphémère Mirage 4000, puis le Mirage 2000 et naturellement, les avions d'affaires Falcon et le Rafale. De 1979 à 1981, il dirige le bureau Avant-projets, où sont mises au point les technologies du futur. En 1982, il accède au graal en devenant directeur général technique. Quatre ans plus tard, il entre au comité de direction du groupe pour devenir, en 2000, vice-PDG au côté de Charles Edelstenne, l'actuel patron de Dassault Aviation. Il quitte le groupe en 2006 pour se consacrer désormais à l'Académie de technologies, dont il est le vice-président depuis le 10 décembre. G. L.-B.

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... L'INNOVATION

Yoël Rabinovich

Sa céramique polycristalline est géante !

Il a conçu chez Cilas des céramiques polycristallines d'yttrium aluminium garnet (YAG) de grande taille. En tant que milieu amplificateur dans les cavités lasers, le YAG était jusqu'à présent utilisé en monocristaux, limité à de faibles volumes, obtenus par des procédés coûteux. L'innovation met fin à ces limitations et atteint de plus fortes puissances. Son usage pourrait être étendu aux composites, aux joyaux, au blindage transparent... T. B.

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... UN PROJET INDUSTRIEL

Bruno Guimbal

Il crée un hélicoptère poids plume

Quel projet plus exaltant que la création d'un appareil volant ? Après une carrière chez Eurocopter, Bruno Guimbal n'a pas hésité à se lancer dans cette aventure technologique. Son projet, aujourd'hui abouti, consistait à développer, produire et commercialiser un hélicoptère léger pour deux personnes, doté d'un moteur à piston. Baptisé Cabri G2, l'appareil a profité de technologies avancées (seize brevets ont d'ailleurs été déposés) : structure en composite, rotor arrière caréné, "glass cockpit"... Bruno Guimbal a créé, avec l'appui d'Eurocopter, sa propre entreprise et le Cabri a obtenu la certification EASA (European aviation safety agency) le 14 décembre 2007. Le premier hélicoptère a été livré le 19 septembre dernier. D'autres commandes sont actuellement passées par cinq opérateurs pour une quinzaine d'appareils. M. S.

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 EX AEQUO POUR... la science

Isabelle Petitbon, Étienne Samain, Philippe Guillemot

Ils mesurent à la picoseconde près !

Cette équipe mixte Cnes-CNRS a réalisé une expérience de transfert de temps par liaison laser entre un satellite et un télescope au sol. Le principe consiste à utiliser la vitesse de propagation de la lumière pour remonter à la distance entre le télescope et le satellite et à comparer les échelles de temps des horloges au sol et en vol. Une méthode qui offre l'avantage de dépasser, par près de deux ordres de grandeur, la méthode traditionnelle basée sur le système de navigation GPS. Cette première mondiale atteint un niveau de précision sans précédent de l'ordre de la dizaine de picosecondes. À moyen terme, l'impact pour la recherche sera important. Tout comme les retombées industrielles dans le spatial, et tout particulièrement sur le futur système européen de navigation Galileo. R. L.

Gérard Beaudin

Grâce à lui, Herschel voit tout

L'équipe de Gérard Beaudin a conçu, réalisé et caractérisé, au Lerma de l'Observatoire de Paris, le détecteur hétérodyne submillimétrique destiné au satellite d'astronomie Herschel-HIFI (instrument hétérodyne) qui va être lancé dans l'espace en 2009 par l'Agence spatiale européenne. Couvrant la bande 480-640 GHz, ce détecteur à infrarouge lointain se distingue par sa haute sensibilité, sa très grande résolution spectrale (10-6) et un rapport signal/bruit proche de la limite quantique. Ainsi, il rend possible l'analyse des raies moléculaires issues des nuages interstellaires et des atmosphères de planètes et gaz cométaires. Il est construit avec des jonctions Josephson (supraconductrices en niobium), travaillant à 0,3 °K. Ce développement a mobilisé dix ingénieurs et techniciens pendant cinq ans. Il présente des retombées sur d'autres systèmes micro-ondes utilisables en métrologie, climatologie, imagerie médicale, sécurité avionique ou aéroportuaires, etc. R. L.

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Hervé Majastre et Jean-François Daviau

Ils trouvent l'énergie dans l'eau

Aboutissement d'un projet du pôle de compétitivité Mer Bretagne, l'hydrolienne Sabella D03 est la première réalisation de ce type. Il s'agit d'une unité de production d'électricité utilisant l'énergie des courants de marée, immergée et indépendante qui ne demande que peu de maintenance. Ce prototype préfigure l'industrialisation d'hydroliennes de plus grande taille qui, associées en groupes de cinq unités, produiront jusqu'à 1 MW. S. P.

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... un entrepreneur

Dominique Costantini

Elle dirige BioAlliancePharma

Cette "specialty pharma" dédiée aux infections opportunistes développe et commercialise des produits pharmaceutiques répondant à des besoins non satisfaits sur ces marchés de niche. Les innovations qu'elle propose reposent sur les systèmes de délivrance dans l'organisme de molécules thérapeutiques déjà connues. Libération progressive des principes actifs et ciblage sont les deux technologies développées dans cette entreprise en activité depuis 1997. TB

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... un début prometteur

Vincent Lemonde et Ludovic Brèthes

Ils démocratisent la mesure 3D sans contact

Moins encombrant et plus facile à manipuler que la plupart de ses prédécesseurs, cet appareil photographique pour la mesure tridimensionnel portable permet de restituer une description numérique et une image tridimensionnelle d'un objet ou de surfaces de couleur uniforme avec lesquelles les mesures par stéréovision sont très difficiles voire impossibles.

Noomeo, l'entreprise qui exploite cette innovation, a été créée à Toulouse en 2007. TB

Avec nos partenaires

Alten, ArcelorMittal, INPI, Michael Page, Michelin et Siemens

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... L'INNOVATION

Les nominés Christophe Duret Des capteurs magnétiques de nouvelle génération Responsable de l'équipe R&D mécatronique de SNR 38 ans Ingénieur de l'École nationale supérieure de physique de Marseille Christian Daviet Une station d'anesthésie au xénon Directeur R&D fluides médicaux, chez Taema - Air liquide 42 ans Ingénieur en électronique industrielle Supelec

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... UN PROJET INDUSTRIEL

Les nominés Jean-Pierre Brasile Un cyclotron industriel pour l'imagerie médicale Directeur des systèmes avancés chez Thalès 57 ans École polytechnique, Supaéro Michel Dubois Des grains traités à l'ozone Directeur scientifique chez Goëmar 58 ans Ingénieur de l'Institut agronomique de Paris. Thèse en biologie

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 EX AEQUO POUR... la science

Le nominé Patrick Agnèse Un détecteur bolométrique submillimétrique - Expert senior, chercheur au CEA/Léti à Grenoble 50 ans - Ingénieur Supelec et agrégé de mathématiques

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les nominés Marco Caputo Des "ombrières" photovoltaïques pour les parkings - Président de Sunvie 46 ans - Diplômé de l'Essec Sophie Desmoulins-Krawiec Un procédé de valorisation des déchets de bois traités Responsable procédés et réglementation chez Thermya 32 ans Ingénieur ISMRA (ancien-nement ENSICAEN, Caen)

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... un entrepreneur

Le nominé Gilles Riboulet Amplitude Technologies Président du conseil d'administration et directeur général d'Amplitude Technologies SA 52 ans Ingénieur de l'École supérieure d'optique

PRIX DES INGÉNIEURS DE L'ANNÉE 2008 POUR... un début prometteur

Les nominés Amine Dalibey L'obturation automatique pour les conduites de gaz Chef de projet au sein de la mission recherche et développement de Gaz de France - Suez 31 ans Ingénieur Arts et Métiers (Paris) Geoffroy Séré Une reconstruction de sol pour réhabiliter les sites dégradés Chef de projet réhabilitation de sites dégradés pour le groupe TVD 29 ans Ingénieur de l'Institut national polytechnique de Lorraine (Nancy)

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0906

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Focus

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

L'usinage de prothèses dentaires se programmeSescoi a dévoilé, au salon Industrie 2009 de Lyon, une version de son logiciel de programmation d'usinage[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

MATÉRIAU

Focus

MATÉRIAU

TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

Plus d'articles