Nous suivre Industrie Techno

ET LE COURANT... CONTINUE

J.-C. G.

Sujets relatifs :

Il faut parfois abandonner le courant alternatif au profit du continu. Ça circule mieux...

Un bras de mer à traverser, un environnement à préserver, une interconnexion à réaliser entre deux réseaux incompatibles ou très éloignés... nombreuses sont les situations dans lesquelles le courant électrique a du mal à circuler. En alternatif du moins. Car en continu, il passe mieux. Posés au fond des mers ou enfouis dans le sol, les câbles isolés ne sont plus pénalisés par les pertes diélectriques et la puissance réactive qui, en revanche, limitent fortement l'usage du 50 ou 60 Hz.

Baptisée HVDC (High Voltage Direct Current), la technologie correspondante nécessite toutefois des stations de conversion (ci-contre une réalisation d'ABB) relativement complexes pour passer du courant alternatif au courant continu, et vice-versa. Aux valves à vapeur de mercure d'antan ont succédé les thyristors et, plus récemment, les IGBT (Insulated Gate Bipolar Transistor), composants aux remarquables capacités de contrôle.

Les plus puissants convertisseurs HVDC au monde (1 500 MW sous 500 kV) sont actuellement ceux de la double liaison "Barrage des Trois Gorges - Changzhou-Guangdong", en Chine. Ils délivrent 2 x 3 000 MW à des distances de 890 et 975 km.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0859

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies