Nous suivre Industrie Techno

Et la lumière fut... apaisante

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Philips lance AmbiScene en France, un système d'éclairage destiné à rendre les examens médicaux plus conviviaux.


Le centre d'imagerie médicale de la Clinique Saint George, à Nice, vient de se doter du premier scanner équipé du concept AmbiScene de Philips en France. Résultat de la collaboration des secteurs Santé et Eclairage de Philips, son principe est simple : créer une ambiance lumineuse apaisante destinée à détourner l'attention du patient et ainsi diminuer son angoisse lors de l'examen médical.

« Nous utilisons des luminaires spécialement développés pour cette application », remarque Alain Minet, chef de produits chez Philips Eclairage France. Dissimulés dans un faux plafond, ils sont équipés de 21 diodes électroluminescentes monochromatiques à haute efficacité Luxeon d'un watt chacune. Sept d'entre elles donnent une lumière rouge, 7 autres une lumière verte, les 7 restantes une lumière bleue. Ce système RVB permet ainsi, en variant l'apport de chaque module, d'obtenir toutes les couleurs de l'arc en ciel. Les luminaires, qui consomment chacun 25 watts, sont alimentés en basse tension à 28 V. La salle d'examen de Nice, qui en compte 29, nécessite donc une puissance totale de 725 watts.

« On ne voit plus les luminaires, car pour être apaisante, la lumière doit être diffuse », insiste Thierry Braunecker-Becker, Directeur général de Philips Eclairage France. Une contrainte qui participe à la lourdeur de l'installation : un hôpital déjà doté d'un scanner qui souhaiterait se doter d'un éclairage AmbiScene devrait ainsi immobiliser sa salle d'examen pendant une semaine pour travaux.



Côté commandes, Philips a choisi un système de pilotage DMX. Afin de rendre le choix des couleurs plus facile, un PC pilote l'affichage du menu sur un écran tactile posé sur le pupitre de l'opérateur. Une simple pression sur une touche permet alors de sélectionner une couleur ou une fonction. Le patient a le choix entre un éclairage statique (une seule couleur fixe) ou dynamique (changement régulier entre plusieurs couleurs prédéterminées). « L'idée est de personnaliser la salle d'examen. C'est le patient qui choisit l'ambiance qui le rassure le plus », explique Joël Karecki, Président de Philips France.

Et ce concept a déjà fait ses preuves, notamment en Allemagne, où l'on compte déjà une centaine d'équipements de ce type. Une enquête y a été menée sur 192 patients devant subir un scanner ou une IRM. Plus de 65 % d'entre eux se sont dits apaisés lors de l'examen. Le concept devrait donc rapidement faire des émules.

Philips y compte bien, qui proposera désormais systématiquement cette solution d'éclairage avec ses offres d'appareils d'imagerie : scanner mais aussi IRM ou PETscan. « Notre objectif est de vendre en France au minimum 20 systèmes de ce type dans les dix prochains mois », précise Jean-Luc Budillon, Directeur général de Philips Systèmes Médicaux. D'autant que l'éclairage ne représente pas un coût additionnel considérable. A titre d'exemple, pour un scanner Brilliance 64 l'éclairage AmbiScene représente un surcoût de 5 %, soit 50 000 euros pour un investissement total d'un million d'euros.

Marie-Catherine Mérat

Pour en savoir plus : http://www.lighting.philips.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles