Nous suivre Industrie Techno

... et Fujitsu double sa puissance

Ridha Loukil
... et Fujitsu double sa puissance

Le PRIMEHPC FX10 de Fujitsu

Le constructeur japonais dévoile une machine offrant une puissance théorique de calcul de 23,2 pétaflops, deux fois celle du supercalculateur le plus puissant au monde.

Dans la course au calcul intensif, le Japon conforte son leadership. Non content d’avoir installé à l’institut de recherche nippon Riken le supercalculateur K, le premier au monde à franchir la barre de 10 pétaflops, Fujitsu vient de dévoiler le PRIMEHPC FX10. Construit sur la même architecture que le K avec des processeurs Sparc 64 à 16 cœurs, ce supercalculateur offre une puissance de calcul théorique de 23,2 pétaflops, soit environ deux fois celle de K.

Par cet exploit,  le constructeur japonais, éclipsé pendant un certain par IBM, SGI et autre Cray, tous constructeurs américains, fait la démonstration de ses capacités technologiques. Comme le K, le PRIMEHPC FX10 est de construction à 100 % japonaise, depuis le processeur (développé et fabriqué par Fujitsu sous licence de Sun, aujourd’hui dans l’orbite d’Oracle) jusqu’aux logiciels. Il est formé par 1 084 racks informatiques et réunit 98 304 processeurs en parallèle. Il est prêt à être livré dès janvier 2012. Fujitsu prévoit d’en écouler 50 exemplaires sur les 3 ans à venir.

Pour connaître en détail ses caractéristiques techniques, cliquer ICI

Ridha Loukil  

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles