Nous suivre Industrie Techno

ERP : la norme ISA95 prend du poids

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
L’adhésion de l’éditeur allemand SAP à la norme ANSI/ISA95 conforte cette norme dont l'objectif est de définir l'interface entre les activités de gestion et d'exécution de la fabrication dans l'entreprise

«Les éditeurs d’ERP commencent à prendre connaissance de la norme ISA95, que beaucoup d'éditeurs de MES et de constructeurs de systèmes d'automatisme ont déjà introduite dans leur discours commercial», explique Jean Vieille consultant et Vice Président de l'ISA pour la zone EMEA (l'ISA - The Instrumentation, Systems and Automation Society,est un vaste réseau de professionnels du contrôle-commande, qui compte 40 000 membres
répartis dans une centaine de pays)

Pour ce spécialiste des normes ISA88 et ISA95, certains éditeurs vont même plus loin en proposant des interfaces ou allant même jusqu'à intégrer les modèles de la norme dans leurs bases de données, alors que l'objectif de la norme est justement de permettre la communication entre systèmes hétérogènes.

Exemple : SAP qui vient de déclarer ouvertement son support de la norme ANSI/ISA95 «Intégration des systèmes Entreprise - Contrôle»

«Cette nouvelle vient conforter la reconnaissance de facto par la communauté industrielle de cette norme dont l'objectif est de définir l'interface entre les activités de gestion et d'exécution de la fabrication dans l'entreprise», constate le spécialiste.

La dynamisation de la chaîne logistique nécessite d'intégrer les cellules de fabrication sans rupture des flux de communication. Face au besoin de clarification et de standardisation des échanges de données avec le système de production, l'ISA a lancé le chantier de cette norme en 1995.

La première partie «Modèles et Terminologie» a été publiée en 2000, suivie en 2001 par la seconde partie «Attributs des modèles objets». Ces documents sont publiés en tant que norme internationale ISO/IEC62264.

En découplant les processus de gestion des processus de fabrication, la norme facilite la définition des interfaces entre gestion et exécution au sein d'une même entreprise. Elle présente un intérêt particulier lorsque la logistique globale se complique, faisant intervenir plusieurs ateliers ou sites de fabrication, appartenant le cas échéant à d'autres sociétés.

Traitée davantage comme un guide de bonnes pratiques, la norme offre un aperçu détaillé de la  problématique de communication entre gestion et production, que l'on ramène en pratique à la connexion des ERP aux systèmes informatiques industriels (MES, systèmes de contrôles).

Pour aller plus loin, le WBF (World Batch Forum association consacrée au pilotage des procédés par lots) a développé un ensemble de schémas XML pour faciliter la mise en oeuvre des interfaces. Le dialecte résultant a été baptisé «B2MML » pour Business To Manufacturing Markup Language.

«Si les constructeurs profitent de l'impact marketing d'un certain niveau d'adhésion à la norme (il n'est encore difficile de parler de conformité), les utilisateurs commencent eux aussi à réaliser les apports d'une approche de la communication indépendante des solutions, qui permet de réunir des acteurs qui ont souvent des difficultés à s'entendre : fabricants,gestionnaires, informaticiens, souligne Jean Vieille. Un grand groupe de l'agroalimentaire a ainsi choisi la norme ISA95 et le langage B2MML pour faire communiquer son système SAP central avec l'ensemble de ses centaines d'usines de préférence aux interfaces native des systèmes en place.»


Tout n'est pas fini cependant et d'autres chantiers sont en cours. En particulier, la spécification des flux de communication production / gestion a ainsi posé le problème de la rationalisation des activités de pilotage de la production.

La partie 3 de la norme définira desmodèles de gestion de l'exploitation de la production. Alors que les 2 premières parties ne traitent que la production elle-même, la partie 3 élargit la portée de la norme à l'ensemble des activités d'exploitation, incluant la maintenance, la qualité, les mouvements de marchandises.

Ces modèles sont déjà largement promus par les constructeurs pour décrire leur couverture fonctionnelle, et commencent à être utilisés par les utilisateurs pour définir leurs besoins.

Mirel Scherer

Pour en savoir plus
- jean.vieille@isa-france.org
- www.ccm-web.com
- www.wbf.org
- Voir l'annonce de SAP à www.sap.com/company/press/press.asp?pressID=2796

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

Les 29 et 30 octobre 2019, le spécialiste allemand de la détection industrielle Ifm electronic organisait un événement[…]

Production : Dassault Systèmes fait l’acquisition d’Ortems

Production : Dassault Systèmes fait l’acquisition d’Ortems

Rapprocher conception et fabrication

Rapprocher conception et fabrication

Une solution ERP pour les sous-traitants aéronautiques

Une solution ERP pour les sous-traitants aéronautiques

Plus d'articles