Nous suivre Industrie Techno

Epidémie : les codes malveillants ciblent les smartphones et tablettes Android

Epidémie : les codes malveillants ciblent les smartphones et tablettes Android

© dr

Avec l’apparition d’un code malveillant toutes les deux minutes, les smartphones et tablettes Android sont de plus en plus pris pour cibles par les cybercriminels, selon une étude de G-Data Software, éditeur allemand de logiciels de sécurité. Au second semestre 2012, 140 000 nouveaux codes sur mobiles ont été détectés, soit une croissance de 400 % par rapport aux deux premiers trimestres, et la tendance devrait se maintenir en 2013.

Avec 140 000 nouveaux codes détectés au second semestre 2012, la propagation des malwares pour mobiles devient épidémique, selon une étude de l'éditeur de logiciels de sécurité G-Data Software, qui prévoit une forte augmentation des codes malveillants sous Android.  « Au cours des derniers mois, les logiciels malveillants Android sont devenus un marché de croissance pour le cybercrime. Leurs auteurs ne se contentent pas de diffuser des applications infectées, ils essayent aussi d'intégrer les appareils dans des réseaux Botnet. Cela afin de transformer les appareils mobiles en machines à spam », explique Ralf Benzmüller, directeur du G Data Security Labs, dans une analyse.

Si le cheval de Troie reste le malware le plus répandu, les codes se complexifient, avec de nouvelles fonctions prêtes à être ajoutées. Par exemple FindAndCall.A, une application malveillante chargée d’envoyer le détail des contacts vers un serveur défini par le cyber attaquant, contient en plus un bout de code qui récupère la localisation GPS de l’utilisateur.

Et les mobiles ne sont pas non plus épargnés par les Botnets. Utilisés pour envoyer des spams, lancer des attaques DDOS ou récupérer des données, les botnets peuvent aussi utiliser les mobiles, à condition que l'attaquant récupère un accès complet au terminal, par l'exploitation des vulnérabilités de l'OS par exemple. Par une application infectée d'Angry Birds, les cybercriminels peuvent implémenter sur le terminal le malware SpamSoldier.A qui envoie des SMS à une liste de numéro surtaxés. L'objectif de ces botnets: générer le plus grand profit.

L’expansion des malwares sous Android devrait continuer à prendre de l’ampleur. Avec 1,3 million de périphériques activés chaque jour, Android apparait comme une cible efficace pour les cybercriminels.

 

GData MalwareReport H2 2012 FR by industrie_technos

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un guide d'ondes compact et à faible bruit pour amplifier la lumière

Fil d'Intelligence Technologique

Un guide d'ondes compact et à faible bruit pour amplifier la lumière

Lorsqu'il amplifie un signal laser, un amplificateur optique conventionnel se heurte à une limite fondamentale : le facteur de bruit (FB) -[…]

[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

Avec Cybersecurity for industry, le FIC veut devenir le rendez-vous de la cybersécurité industrielle en Europe

Avec Cybersecurity for industry, le FIC veut devenir le rendez-vous de la cybersécurité industrielle en Europe

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Plus d'articles