Nous suivre Industrie Techno

Environnement et sécurité mobilisent toujours plus

- Paris-La Défense, 31 janvier - 2 février 2006. La conformité des équipements aux réglementations et la prévention des risques d'explosion restent au coeur des préoccupations.

L'analyse est, pour les industriels, bien plus souvent un exercice imposé que volontaire. Le contrôle de la qualité des rejets (air, eau, etc.) répond à des réglementations pour la protection de l'environnement et pour la sécurité des personnes. Les nombreuses mesures réalisées à cet effet ne peuvent être exploitées pleinement que si elles ont un niveau de qualité suffisant.

De récentes directives européennes exigent que l'incertitude de mesure reste inférieure aux limites fixées. Mais comment l'utilisateur peut avoir l'assurance que l'analyseur répond aux impératifs réglementaires ? La certification NF Instrumentation pour l'environnement lui apporte cette garantie. Les directeurs généraux du LNE et de l'Ineris ont justement profité du Salon de l'analyse industrielle pour remettre à trois analyseurs leur tout nouveau certificat NF. Il s'agit des analyseurs d'oxygène S24N-2020-P et ATK/F-2020-P de Setnag et de l'analyseur multigaz MIR FT d'Environnement SA qui pourront désormais arborer la marque NF Instrumentation pour l'environnement sur leur façade. Ils rejoignent la courte liste des instruments déjà certifiés : les analyseurs pour la qualité de l'air ambiant d'Environnement SA, les analyseurs Enda d'Horiba pour la surveillance des émissions industrielles et les analyseurs de la qualité de l'air ambiant de Seres.

Vérification par un organisme indépendant

Pour l'instant, seuls onze appareils de quatre fabricants ont reçu cette marque NF. C'est l'Acime (Association pour la certification des instruments de mesure pour l'environnement) qui est chargée de délivrer cette certification. L'Afaq-Afnor en est l'organisme certificateur. Le LNE et l'Ineris ont un rôle plus opérationnel. Ils réalisent les essais sur les appareils et les audits chez les fabricants. Ils valident la conformité de l'appareil aux référentiels. Cette vérification par un organisme indépendant est l'assurance pour les utilisateurs que les performances de mesures sont conformes à leurs attentes.

Autre impératif pour les équipements industriels utilisés en atmosphère explosible, le respect de la réglementation Atex. L'application de la directive européenne Atex est obligatoire depuis le 1er juillet 2003. Certains appareils sont mis progressivement en conformité. La gamme de capteurs d'émission de poussières de la série SPX de Sefram a obtenu l'agrément pour une utilisation en zone 21. Jusqu'à aujourd'hui ces sondes ne pouvaient être employées qu'en zone 22 (zone à risque minime), elles ont reçu les modifications électronique et mécanique nécessaires pour être installées en zone 21, là où il existe un danger potentiel.

La détection des fuites de gaz toxiques ou explosifs est également un souci permanent sur certains sites industriels. Le détecteur acoustique GDU de Simrad Optronics assure une détection omnidirectionnelle. Intégrant un microphone, il réagit aux ultrasons générés par les fuites de gaz sous pression. Il s'installe à 3 mètres de hauteur en zone classée 0 (danger d'explosion permanent) et offre une portée de 20 mètres dans un milieu sonore de 74 à 85 dB. Il s'utilise en complément d'autres méthodes de détection traditionnelles, qui peuvent ne pas se déclencher selon la nature de la fuite.

Mesurer en ligne l'inflammabilité d'un gaz

Pour la surveillance des fuites pendant un chantier ou dans l'attente du remplacement d'un détecteur fixe défaillant, RAE présente une balise de détection mobile. Selon Thomas Nègre, directeur de la filiale française, « c'est la seule balise de détection certifiée Atex, munie d'un détecteur par photo-ionisation (PID) et communiquant par radio ». L'AreaRAe est dotée de 1 à 5 voies de mesure dédiées à la surveillance des gaz inflammables, du manque d'oxygène, des gaz toxiques mais également des COV grâce au détecteur PID. En cas de dépassement de seuils d'alerte, des alarmes sonores et visuelles sont déclenchées et transmises par voie radio au PC central de surveillance situé à quelques centaines de mètres.

Pour éviter les risques d'explosion lors de process employant des gaz ou des vapeurs inflammables, Scima propose un analyseur par température de flamme. Le PrevEx FTA mesure la température d'une flamme d'hydrogène à laquelle est ajouté l'échantillon de gaz à mesurer. L'augmentation de température induite permet de déterminer la concentration des éléments inflammables dans le gaz à mesurer (pourcentage de la limite inférieure d'explosivité). Cette analyse, réalisée en ligne directement au point de prélèvement d'échantillon, présente un facteur de réponse quasi insensible à la spécificité du gaz. Résultat, si le mélange gazeux évolue au cours du process, l'appareil n'a pas à être reconfiguré. L'ensemble des composants de ce système est agréé Atex (dispositifs de prise d'échantillons, d'électronique de traitement et de mesure).

« La possibilité de mesurer en ligne l'inflammabilité de tous les mélanges gazeux même complexes en fait un système unique au monde », assure Patrick Jacques, ingénieur des ventes de la société.

ENTENDU AU SALON

L'emploi d'un analyseur certifié NF Instrumentation pour l'environnement n'est pas obligatoire mais cela garantit à l'utilisateur que l'appareil est conforme aux critères de performances imposés par la réglementation. » Cécile Raventos Ingénieur d'études à l'Ineris

MESUREPOUR UNE EAU PROPRE

- L'Aquascat de Sigrist a subi une véritable cure d'amaigrissement. Ce turbidimètre industriel, présenté sur le salon par Siemens, intégré dans un boîtier en plastique ABS, est quatre fois plus compact que celui de la génération précédente et deux fois moins cher. Cet appareil de mesure optique sans contact sur jet libre est commercialisé autour de 5 000 euros. l L'Hydrosense, distribué par Anael, analyse en ligne les hydrocarbures solubles ou émulsifiés. La mesure effectuée par fluorescence UV ne réclame aucun réactif. Cet équipement, utilisable en zone Atex 1 et 2, vise notamment les applications de contrôle des taux de pollution dans les eaux de rejet. - Pour la mesure de pH et de conductivité, Yokogawa propose le transmetteur Exaxt doté d'une interface homme-machine très intuitive. Intégré au boîtier de 144 x 144 mm, l'écran tactile affiche les valeurs en grands caractères et permet l'accès aux réglages via des icônes. Les boutons de réglage et les codes

VU AU SALON

Détecteur acoustique > Le détecteur GDU de Simrad Optronics réagit aux ultrasons générés par les fuites de gaz sous pression.

Mesure d'inflammabilité > L'analyseur PrevEx, commercialisé par Scima, surveille en continu l'explosivité des gaz et des vapeurs inflammables par la mesure de la température d'une flamme d'hydrogène.

Analyseur certifié NF > L'ATKF 2020 de Setnag vient d'obtenir sa certification NF Instrumentation pour l'environnement. Cet analyseur d'oxygène dans les gaz de combustion fait partie des onze appareils certifiés à ce jour.

Balise de détection de gaz > L'AreaRAe de RAE décèle la présence de gaz inflammable, de gaz toxiques, les COV et le manque d'oxygène. Sa portabilité et son autonomie autorisent sa mise en place sans délai. Son modem radio transmet les alarmes jusqu'à une distance de 4,5 km.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0876

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

RECTIFICATIF

RECTIFICATIF

Des roulements à billes lissesContrairement à ce que nous avions indiqué dans notre guide d'achat de février 2009, les billes de roulement E2, de la[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
INFORMATIQUE

INFORMATIQUE

Les paramètres de coupe améliorés de 30 %

Les paramètres de coupe améliorés de 30 %

Innover pour réduire les coûts

Innover pour réduire les coûts

Plus d'articles