Nous suivre Industrie Techno

Environnement - Envisat, dix instruments pour une mission

Rédaction Industries et Techniques
Doté de dix instruments, le satellite Envisat observera l'atmosphère, les masses océaniques et les activités à la surface de la planète sous toutes les coutures.


 It-envisatAriane 5 renoue avec le succès et met à poste le plus gros satellite jamais lancé dans l'espace, Envisat.
Avec ses 8200 kg, dont 2000 kg pour les instruments, ce satellite européen réalisé par l'Esa et construit sous la maitrise d'Astrium est aussi le plus complexe, et le plus cher (2,3 milliards d'euros répartis sur 15 ans, lancement et exploitation sur 5 ans compris).

 

Grâce à ses dix instruments, Envisat va observer, sonder et analyser l'atmosphère et les masses océaniques. Pas un phénomène partiel, atmosphérique, glaciaire, océanique, terrestre qui échappera à cet observatoire géant.

Ses mesures enrichiront une base de données mise en place à l'échelle planétaire qui permettra aux chercheurs d'évaluer l'intensité des phénomènes, leurs variations, et dégager leurs tendances d'évolution sur le long terme.

Les instruments :

* Radiomètre AATSR (Advanced Along Track Scanning Radiometer)
Cet imageur optique, d'une résolution au sol de 1 km, prend des prises de vues selon différents angles dans 7 canaux de la lumière visible ou infrarouge. Il mesure la température à la surface de la mer et des continents et renseigne sur la croissance de la végétation, l'humidité des sols et la composition des nuages. (Grande-Bretagne et Australie, réalisé par Astrium)

* Radar ASAR (Advanced Synthetic Aperture Radar)
Version améliorée de celui des ERS, ce radar à synthèse d'ouverture dispose d'une antenne de 10 m et travaille en 5 modes différents avec des résolutions de 1 km à 30 m pour l'observation des terres émergées, des océans et des calottes polaires. (ESA, réalisé par Astrium)

* Système de positionnement DORIS (Doppler Orbitography & Radio-positioning Integrated by Satellite)
Ce système de navigation permet de déterminer avec une précision exceptionnelle la position du satellite sur son orbite par rapport à un réseau d'une cinquantaine de balises réparties sur l'ensemble de la planète. Ces balises émettent un signal sur deux fréquences et le récepteur DORIS mesure le décalage entre les fréquences émises et les fréquences reçues du fait de l'effet Doppler. Une précision de l'ordre de 3 cm est attendue sur Envisat. DORIS permet de localiser avec très grande précision toutes les mesures des autres instruments, en particulier pour l'altimétrie dont il est le coeur du système. (CNES, réalisé par Dassault Electronique)

* Spectromètre GOMOS (Global Ozone Monitoring by Occultation of Stars)
Cet ensemble de deux caméras spectrométriques en ultraviolet et proche infrarouge réalise des profils de la haute atmosphère en observant l'occultation par celle-ci des étoiles qui "se couchent" lorsque le satellite progresse sur son orbite. Il permet la mesure des concentrations en ozone et autres gaz rares. (ESA, réalisé par Astrium à Toulouse)

* Réflecteur laser LRR (Laser Retro-Reflector)
Cet instrument passif détermine précisément l'orbite du satellite grâce à des tirs laser à partir de stations terrestres. (ESA, réalisé par Alcatel Space à Cannes)

* Spectromètre MERIS (Medium Resolution Imaging Spectrometer)
Cette caméra spectrométrique à résolution programmable a été conçue pour l'observation de la couleur des océans, que ce soit pour détecter les concentrations en phytoplancton ou les pollutions marines. Elle favorise aussi l'étude de l'atmosphère et la mesure de certains paramètres des surfaces continentales. (ESA, réalisé par Alcatel Space à Cannes)

* Interféromètre MIPAS (Michelson Interferometer for Passive Atmospheric Sounding)
Ce sondeur atmosphérique à grande résolution spectrale sert à cartographier des concentrations en gaz rares dans la stratosphère et la troposphère (ESA, réalisé par Astrium)

* Radiomètre MWR (Micro Wave Radiometer)
Ce radiomètre hyperfréquence évalue la quantité de vapeur d'eau dans la troposphère. Ses mesures servent à corriger celles de l'altimètre RA-2 qui sont perturbées par des retards de propagation liées à ces concentrations. Deux fréquences sont utilisées, l'une sensible à la vapeur d'eau et l'autre aux nuages non-précipitants. (ESA, réalisé par Alenia)

* Altimètre RA-2 (Radar Altimeter)
Cet altimètre radar, dérivé de celui des ERS avec des performances accrues, permet d'étudier en continu la topographie de surface des océans, des terres émergées et des calottes polaires avec une précision instantanée meilleure que 4,5 cm. Il mesure aussi la hauteur des vagues ainsi que la vitesse du vent. (ESA, réalisé par Alenia)

* Spectromètre SCIAMACHY (Scanning Imaging Absorption Spectrometer for Atmospheric Chartography)
Ce spectromètre infrarouge et ultraviolet détecte les gaz rares dans la troposphère et la stratosphère. (Allemagne et Pays-Bas)

Pour en savoir plus sur le site du Cnes
Pour en savoir plus sur le site de l'Esa (en anglais)

Sources :  Cnes et Esa

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avion supersonique, plateforme dédiée à l'IA, drone hybride... les meilleures innovations de la semaine

Avion supersonique, plateforme dédiée à l'IA, drone hybride... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Boom poursuit le développement de son avion supersonique

Boom poursuit le développement de son avion supersonique

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Plus d'articles