Nous suivre Industrie Techno

Entraînement à pignon à rouleaux souple, précis et silencieux

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,

Pignon RPS de Nexen Group

Le dispositif à pignon à rouleaux RPS de Nexen Group, permet aux concepteurs de machines d'incorporer des fonctions de commande de mouvement linéaire ou rotatif de haute précision sans aucun jeu et à des vitesses pouvant atteindre 11 mètres par seconde.

La technologie brevetée du RPS peut remplacer les dispositifs traditionnels à pignon et crémaillère, moteurs linéaires, engrenages, entraînement à chaîne/courroie et vis à billes dans des applications critiques de commande de mouvement qui nécessitent une vitesse rapide, une grande précision, peu d'entretien et un bruit faible.

Fonctionnant avec une crémaillère ou sur une couronne dentée, le pignon d'entraînement RPS de Nexen comporte un ensemble de galets tournant sur des coussinets qui roulent aisément sur le profil denté de l'élément mené, ce qui produit très peu de bruit, de vibration et d'usure. Le dispositif maintient en permanence un contact en opposition avec deux dents ou plus, assurant un fonctionnement sans jeu dans les deux directions sans erreur cumulative, ni erreur d'expansion thermique.

Le système RPS est particulièrement adapté aux applications avec longue course et à la commande de grands mouvements. Des sections de guide linéaire peuvent être jointes pour obtenir toute longueur raisonnable souhaitée sans sacrifier la précision. De plus, la couronne dentée peut être fabriquée en segments qui, joints, permettent de créer de grands diamètres sans perte de précision (erreur de transmission angulaire maximum de 94 arc seconde).

La durée de vie utile du dispositif à pignon à rouleaux est estimée à 28 000 000 mètres. Après cette distance, il continuera de fonctionner, mais sa précision diminuera. Les dents de la couronne dentée et la crémaillère reçoivent le traitement de surface Raydent qui assure une performance semblable à celle de l'acier inoxydable, mais sans son coût élevé, ni sa faible dureté de surface. Contrairement à un revêtement, Raydent est un procédé cryogénique qui pénètre le métal et y adhère de manière permanente en formant une couche de 1 mm d'épaisseur qui résiste à la corrosion et à l'usure.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.nexeneurope.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des micro-aéronefs instrumentés dispersés en chute libre maîtrisée pour scruter l'air ambiant

Des micro-aéronefs instrumentés dispersés en chute libre maîtrisée pour scruter l'air ambiant

Une équipe de recherche internationale a mis au point des structures volantes en trois dimensions de très petite taille pouvant[…]

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Plus d'articles