Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Enterprise, le concept de vaisseau spatial de la Nasa

Julien Bergounhoux

Mis à jour le 13/06/2014 à 13h30

Sujets relatifs :

, ,
1 commentaire

1 commentaire

- 07/08/2015 19h:24

L'idée de base est bien mais j'attends de voir ce vaisseau en fonction mais je crois que je ne serai plus de ce monde bien avant. Dans combien de temps on passe de la fiction à la réalité ?.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Enterprise, le concept de vaisseau spatial de la Nasa

© Mark Rademaker

Et si voyager plus vite que la vitesse de la lumière n'était finalement pas impossible ? C'est ce qu'affirme le Dr. Harold White, ingénieur et astrophysicien médaillé de la Nasa. Il a imaginé un "warp drive" qui rendrait théoriquement possible le voyage supraluminique par la déformation de l'espace-temps, dont est équipé un concept de vaisseau spatial à découvrir ici en images.

En 2011, l'astrophysicien et docteur en ingénierie mécanique Harold G. White a choqué le monde de l'aérospatial en évoquant très sérieusement la possibilité de voyages dans l'espace à des vitesses dépassant celles de la lumière. Trois ans plus tard, celui qui dirige l'Advanced Propulsion Team au sein de la Nasa continue ses recherches et vient même de recevoir un peu de publicité grâce au designer Mark Rademaker, qui a dévoilé un concept de vaisseau basé sur ses spécifications.

Le vaisseau en question se nomme IXS Enterprise, une référence qui n'échappera pas aux fans de science-fiction, d'autant plus que le système de propulsion proposé par Harold White a été baptisé... Warp Drive. Si le tout prête à sourir, les travaux du Dr. White se veulent sérieux et reposent sur un principe mathématique prouvé et connu : la métrique d'Alcubierre, démontrée par le physicien Miguel Alcubierre en 1994.

Celle-ci implique une déformation (d'où le terme anglais "warp") de l'espace-temps, qui se contracte dans une direction et se dilate dans l'autre, permettant à un objet se trouvant au centre de cette déformation de se déplacer très rapidement, à une vitesse supraluminique, sans entrer en conflit avec les lois de la relativité générale (car l'espace-temps se déforme mais l'objet, lui, ne bouge pas). Cela permettrait théoriquement de traverser les 4,3 années-lumière qui nous séparent d'Alpha du Centaure, le système stellaire le plus proche du notre, en seulement deux semaines.

VOYAGER SANS SE DÉPLACER

Mais le problème de la propulsion d'Alcubierre est qu'elle requiert une énergie considérable (au minimum de l'ordre de la masse de Jupiter) afin de créer cette déformation. Ces exigences l'ont jusqu'ici réduite à n'être qu'un modèle mathématique inapplicable dans le monde réel, mais Harold White déclare avoir découvert qu'il est possible de grandement réduire ces besoins énergétiques en modifiant la forme de l'anneau responsable de la "bulle de distorsion" pour en faire un tore. Ses recherches à ce sujet sont consultables ici.

Le résultat de l'interprétation de ces travaux par Mark Rademaker est le vaisseau visible ci-dessous, suspendu entre deux anneaux qui le protègent de la bulle de distorsion grâce à laquelle il voyagerait. Cliquez sur les vignettes pour agrandir les images :

Ces travaux sont bien évidemment hautement théoriques et il faudra qu'ils soient vérifiés par un comité de lecture pour être pris au sérieux. Il existe cependant un réel intéret industriel pour ces technologies, cristallisé notamment au travers de l'organisation internationale Icarus Interstellar ou de l'initiative 100 Year Starship, financée par la Darpa et la Nasa.

Ci-dessous une présentation sur le Warp drive par Harold G. White lors de la conférence SpaceVision 2013 :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

Le 11 novembre, Space X, l’entreprise d’Elon Musk, a mis 60 nouveaux satellites en orbite pour sa constellation Starlink. Ils[…]

12/11/2019 | SpatialInternet
Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles