Nous suivre Industrie Techno

Energie - Le retour de l'accumulateur NiZn

Rédaction Industries et Techniques
Longtemps écartée pour cause de trop faible longévité, la batterie rechargeable au nickel-zinc dépasse désormais celle au plomb.

 

 

La bonne vieille " batterie " automobile a décidément du plomb dans l'aile. Après la pile à combustible, le lithium-polymère ou les supercondensateurs, la filière nickel-zinc, que prône SCPS (Société de Conseil et de Prospective Scientifique), s'engage à son tour dans la guerre de succession.

" Les travaux que nous avons menés (avec le soutien du Ministère de la Recherche) ont permis de lever le principal écueil du couple NiZn, à savoir le nombre trop limité de cycles charge/décharge ", estime Jacques Doniat, président du directoire de la société. Au lieu de quelques dizaines de cycles, cet accumulateur en supporte désormais plus de 1000 (à 80% de profondeur de décharge) et fait donc mieux que la batterie au plomb (700 cycles dans les mêmes conditions pour du " haut de gamme ").

Le secret de SCPS réside dans l'utilisation d'additifs à fort pouvoir de rétention des zincates, de façon à limiter la création des dendrites responsables de la destruction progressive de l'anode. Les efforts ont également porté sur l'amélioration de la conductivité de cette dernière, la solution retenue étant l'utilisation d'un double réseau conducteur à base d'une mousse de cuivre et d'une poudre céramique conductrice (TiN).

Après trois années d'études, le produit en est aujourd'hui au stade du " pré-développement ". D'après le fabricant Ceac, qui a évalué des prototypes de 25 Ah, cette filière affiche dès à présent une énergie massique de 65 Wh/kg (35 Wh/kg pour le plomb) et une énergie volumique de 120 Wh/l (90 Wh/l pour le plomb). La puissance spécifique, de l'ordre de 300 à 400 W/kg, rejoint celle du plomb. Seul hic : le prix, de l'ordre de 2 fois celui d'un accumulateur au plomb " haut de gamme ".
Jean-Charles Guézel

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Production d'hydrogène centralisée ou territorialisée : deux stratégies irréconciliables

Production d'hydrogène centralisée ou territorialisée : deux stratégies irréconciliables

Comment déployer la production et l’usage d’hydrogène vert ? La question a divisé les invités de la[…]

« Nous espérons mettre en place une production pilote d’hydrogène naturel en Europe dès 2025 », prévoit Nicolas Pelissier, président de 45-8 Energy.

« Nous espérons mettre en place une production pilote d’hydrogène naturel en Europe dès 2025 », prévoit Nicolas Pelissier, président de 45-8 Energy.

Règlement européen sur les batteries : l'industrie veut faire valoir ses contraintes

Règlement européen sur les batteries : l'industrie veut faire valoir ses contraintes

Une nouvelle membrane composite améliore les performances des batteries à flux alcalines

Fil d'Intelligence Technologique

Une nouvelle membrane composite améliore les performances des batteries à flux alcalines

Plus d'articles