Nous suivre Industrie Techno

Energie : des projets maritimes innovants

Clément Cygler
Energie : des projets maritimes innovants

Le Pôle Mer Paca à vu 4 de ses projets retenus dans le cadre du 11e appel à projets de FUI.

© DR

Constituant un potentiel énergétique durable avéré, les énergies marines renouvelables sont au centre de nombreux projets de Recherche & Développement. Zoom sur quatre projets qui vont recevoir des financements de la part du Fonds Unique Interministériel.

Les résultats du onzième appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI) ont été rendus publics. Sur les 185 projets déposés par l’ensemble des pôles, 83 ont été retenus et bénéficieront d’un financement étatique de l’ordre de 76 millions d’euros.

Parmi ces lauréats, quatre projets ont été portés par le Pôle Mer Paca, pôle de compétitivité à vocation mondiale :
 

  • Optima PAC : ce projet vise à tester et à déployer des pompes à chaleur eau de mer sur le littoral en mettant en place des indicateurs de suivi de l’impact sur le milieu marin. Cette étude sera également utile à la création d’une filière industrielle française.
    Porteur : Dalkia PACA
    Partenaires : Barriquand Technologies Thermiques, Crudelli, Acri In, Acri ST, Veri, Laboratoire Ecomers de l’Université de Nice et la Pincipauté de Monaco.

     
  • Powermate : ce projet a pour objectif le développement et la qualification d’une solution innovante de connexion sous-marine acceptant les fortes puissances. Destiné aux marchés des énergies marines renouvelables et à l’offshore pétrolier, Powermate améliorerait ainsi la fiabilité par rapport aux solutions actuelles, tout en réduisant le coût.
    Porteur : Comex SA
    Partenaires : Subsea Tech, EDF, CNRS

     
  • Blidar : il doit aider à l’évaluation du potentiel énergétique des sites éoliens offshore grâce à la conception d’une bouée équipée d’un Lidar (laser fonctionnant comme un radar). Cette dernière fournira en temps quasi réel l’orientation et la force du vent sur les sites des fermes éoliennes.
    Porteur : La Compagnie du Vent
    Partenaires : Leosphere, NKE, Ifremer Brest, Irseem

     
  • Fish Box : ce projet a pour but de développer un dispositif visant à automatiser un procédé de biologie moléculaire pour la détection spécifique de micro-organismes dans l’eau ou l’air. Présenté sous la forme d’une valise, cet outil permettra également la quantification absolue ainsi que la détermination de l’activité métabolique des micro-organismes.
  • Porteur : Chrisar Software Technologies
  • Partenaires : Mermec, Veolia, IRD, ENSCP Paris, Université de Rennes


Clément Cygler

Pour en savoir plus : http://www.polemerpaca.com/

 





 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles