Nous suivre Industrie Techno

« ENCHÈRES INVERSÉES... PRUDENCE ! »

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

, ,

Industrie et Technologies : Le Symap (Syndicat de la machine-outil, du soudage, de l'assemblage et de la productique associée) propose un livre blanc sur les places de marché électroniques et notamment, sur la pratique des "enchères inversées". Quel est son objectif ?

Nicolas Parascandolo : L'année 2003 a été marquée par le développement des échanges commerciaux sur Internet. Les fournisseurs, dont ceux de biens d'équipements industriels, qui sont nos adhérents, et les donneurs d'ordres s'y sont retrouvés pour utiliser, voire tester des nouveaux outils comme le travail collaboratif et les enchères inversées. Cependant, ces techniques innovantes qui permettent d'aboutir en ligne à des transactions commerciales, ont donné lieu à des expériences plus ou moins réussies. Nos adhérents, fournisseurs de systèmes de production, se sont parfois trouvés déstabilisés par le fonctionnement des enchères inversées, peu adapté à des produits à forte valeur ajoutée. Le Symap a donc décidé de créer un groupe de réflexion qui a réalisé cet ouvrage.

I. T. : Comment ce Livre blanc est-il structuré ?

N. P. : Réalisé en collaboration avec un spécialiste d'Internet, Jean-Jacques Rechenmann, des industriels de la machine-outil et de la Fédération des industries mécaniques, l'ouvrage est structuré autour de sept principes. À savoir : l'engagement, la présélection, le partage, la réflexion, la transparence, la sécurité et l'indépendance. La définition de chacun de ces principes s'accompagne d'un témoignage réel, de l'avis du juriste, des observations du consultant et de propositions du Symap.

I. T. : Quels en sont les bénéfices pour les adhérents ?

N. P. : Nous avons, avant tout, voulu tirer parti des expériences vécues, de les formaliser pour indiquer les bonnes pratiques. Pour que le travail d'équipes d'ingénieurs sur plusieurs semaines voire plusieurs mois ne se trouve pas nié d'un seul clic... Il ne s'agit cependant en aucun cas d'imposer des règles mais plutôt, dans une démarche collaborative et constructive, de rappeler ce que sont aujourd'hui les places de marché électroniques et les enchères inversées. C'est le seul moyen pour créer une base de discussion saine et efficace avec les donneurs d'ordres. Les malheurs de Covisint, la place de marché de l'automobile, le démontrent d'ailleurs...

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0858

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Lors du « Forum 5i », événement annuel met en lumière les innovations phares de la région[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Plus d'articles