Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

En Chine, IBM utilise l’intelligence artificielle pour lutter contre la pollution

En Chine, IBM utilise l’intelligence artificielle pour lutter contre la pollution

© Flickr - Andy Enero

Grâce au big data et à des algorithmes de machine learning, des chercheurs de Big Blue ont développé un logiciel capable de déterminer le niveau de pollution de l'air des différents quartiers de Pékin 72 heures à l'avance. L'équipe cherche à améliorer ce système cognitif pour étendre ses capacités de prédictions à 10 jours. 

Il y a deux semaines, une équipe de chercheurs de l’université de Californie publiait ces chiffres alarmants : en Chine, la pollution de l’air provoquerait la mort de 1,6 million de personnes par an, soit plus de 4 000 par jour. Une autre équipe de chercheurs, issue de Big Blue cette fois, entend utiliser les techniques d’intelligence artificielle pour lutter contre ce phénomène "d’Airpocalypse". Dans le cadre d’un projet baptisé Green Horizon, les chercheurs d’IBM ont ainsi mis au point un modèle prédictif capable d’évaluer, 72 heures à l’avance, le niveau de pollution des différents quartiers de Pékin.

Pour cela, IBM utilise les données fournies par le bureau de protection de l'environnement de Pékin afin d'alimenter son outil. Pour réaliser ses prévisions, le système informatique apprend à combiner d’énormes quantités de données issues de différents modèles. D’après Xiaowei Shen, directeur d’IBM Research en Chine interviewé par la MIT Technology Review, « le logiciel utilise "l’Adaptive machine learning" pour déterminer la meilleure combinaison de modèles à utiliser ». Xiaowei Shen affirme que cet outil permettrait d’obtenir des prévisions au kilomètre près et un niveau de précision 30 % supérieur à celui obtenu par les approches classiques.

Outre les prévisions sur 72 heures, le dispositif émet aussi une batterie de recommandations pour tenter de ramener le seuil de pollution de l'air à un niveau plus acceptable, en proposant, par exemple, de limiter la production de certaines usines ou de réduire le nombre de véhicules autorisés à rouler.

L’équipe cherche actuellement à améliorer le logiciel pour étendre sa capacité de prévisions à 10 jours. Un outil similaire serait également en cours de développement pour une ville de la Province du Hebei, située dans le nord du pays et particulièrement affectée par la pollution de l'air.

Le projet Green Horizon est l'une des applications issues des recherches d’IBM en informatique cognitive, qui alimentent, entre autres, son super-ordinateur Watson. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine, le vol historique de SpaceX vers la station spatiale internationale

Pour bien commencer la semaine, le vol historique de SpaceX vers la station spatiale internationale

Mission réussie ! Pour la première fois ce week-end, une compagnie privée a permis à deux astronautes américains de[…]

StopCovid : le Parlement français vote en faveur de l’application mobile de contact tracing

StopCovid : le Parlement français vote en faveur de l’application mobile de contact tracing

Que sait-on de StopCovid, l'application controversée qui entre en débat au Parlement ?

Que sait-on de StopCovid, l'application controversée qui entre en débat au Parlement ?

StopCovid : l’Inria se dirige vers un compromis technologique pour l’appli française de contact tracing

StopCovid : l’Inria se dirige vers un compromis technologique pour l’appli française de contact tracing

Plus d'articles