Nous suivre Industrie Techno

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

© Kuka

Le salon de Hanovre, le plus grand rendez-vous mondial des technologies industrielles, se tiendra du 12 au 16 avril, dans une édition 100% numérique. En amont, plusieurs spécialistes de l'automatisation ont présenté le 3 février leurs solutions pour garantir la continuité de la production dans un contexte sanitaire encore incertain. 

Quelles leçons tirer de la pandémie pour rendre l’industrie plus résiliente ? Cette question sera au cœur des échanges lors du prochain salon de Hanovre, le plus grand au monde dédié aux technologies industrielles, qui se tiendra du 12 au 16 avril 2021 dans un format 100% digital.

Selon les organisateurs de l’événement, qui ont mis en place le 3 février une avant-première pour la presse internationale, cette édition 2021 sera une étape importante pour l’industrie dans un contexte sanitaire encore incertain. « La crise sanitaire a eu un double effet sur l’industrie. D’un côté, elle a permis d’accélérer l’adoption des outils digitaux, mais de l’autre, elle a mis en évidence la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement », a mis en avant Jochen Köckler, CEO de Deutsche Messe, société organisatrice de l’événement.

Fort de ce constat, l’industrie devrait se diriger vers une production plus flexible et plus automatisée, faisant la part belle à la connectivité des équipements, veulent croire les spécialistes de l’automatisation et de l’IIoT (Industrial internet of things) présents lors de cette avant-première. Ils ont mis en avant leurs solutions pour accélérer la transition vers l’industrie 4.0 et garantir la continuité de la production.

Emerson traite la donnée au pied des machines

Pour fluidifier le traitement de la donnée dans l’usine, Emerson, spécialiste américain de l’internet des objets industriels (IIoT) et de l’automatisation, met en avant ses solutions d’Edge computing. En collectant et en traitant les données directement sur la machine, puis en les agrégeant sur une plateforme unique pour les visualiser, l’information gagne en pertinence.

« Nous évitons au système au système informatique de l’usine de traiter plusieurs petabytes de données », a souligné Michael Britzger, responsable IIoT Engineering & Innovation,  « Nous appelons ce concept « little data » en opposition au « big data », où l’information est collectée globalement puis analysée par le système». A l’occasion du salon, Emerson mettra en avant PACEdge, un logiciel d’IIoT qui collecte et centralise les informations traitées par les capteurs intelligents.

Festo combine production de masse et personnalisation

Le spécialiste allemand de l’automatisation Festo, présentera au salon d’Hanovre une cellule de production entièrement automatisée pour répondre aux besoins de flexibilité des usines. Baptisé Productivity Master, ce système entièrement modulaire associe de nombreux savoir-faire de Festo dans les domaines de  la connectivité et de l’automatisation.

La cellule de production est capable de gérer de nombreux standards réseaux de l’industrie comme l’EhterCat, l’OPC-UA, IO Link et MQTT pour créer un flux de données vers le cloud. Elle prend en compte des équipements à la fois électriques et pneumatiques. Lors du salon, Festo présentera les possibilités de sa plateforme Productivity Master, en fabriquant des clés USB personnalisées.


L'unité de production Productivity Master, de Festo, a été conçu pour montrer la flexibilité des appareils connectés

Kuka veut démocratiser la robotique

« Notre mission d’ici à 2030, rendre l’automatisation plus simple, plus intuitive, et accessible à tout le monde », a souligné lors de sa présentation Wolfgang Meisen responsable de la communication de Kuka. Pour le roboticien, programmer un robot devrait être aussi simple de nos jours qu’utiliser un ordinateur. Pour cela, le système d’exploitation (operating system OS) joue un rôle essentiel dans la prise en main du robot.

Lors du salon, Kuka présentera en avant-première son tout dernier OS qui met davantage en avant les usages et les applications dans le contexte de l’usine, que la manipulation du robot en lui-même. Des prototypes de cet OS ont été envoyés fin 2020 à plusieurs clients.

Schneider Electric renforce la connectivité de l’usine

A l’occasion du salon d’Hanovre 2021, l’automaticien Schneider Electric mettra en avant sa solution logiciel EcostruXure. Cette plateforme ouverte et interopérable centralise les nombreuses informations en provenances des équipements et des capteurs de l’usine. « Les solutions logicielles universelles vont être essentielles au développement de l’industrie 4.0 », a estimé Pierre Bürkle responsable marketing de Schneider Electric.

La solution EcostruXure dispose d’un module de réalité augmentée, qui peut être utilisé lors des opérations de maintenance : les opérateurs peuvent rapidement visualiser l’origine d’une défaillance au moyen d’une tablette.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Cahier Technique] Apprendre aux robots à faire face à l'imprévu

[Cahier Technique] Apprendre aux robots à faire face à l'imprévu

Désormais polyvalents et flexibles, les robots doivent s’adapter à des conditions de travail de plus en plus complexes.[…]

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

« La filière Solutions Industrie du Futur ne pourra se développer qu’à partir des besoins des industriels », clame Olivier Dario, délégué général du SYMOP

« La filière Solutions Industrie du Futur ne pourra se développer qu’à partir des besoins des industriels », clame Olivier Dario, délégué général du SYMOP

Avec la signature du contrat de Filière « Solutions Industrie du Futur », l'impression 3D affiche ses ambitions industrielles

Avec la signature du contrat de Filière « Solutions Industrie du Futur », l'impression 3D affiche ses ambitions industrielles

Plus d'articles