Nous suivre Industrie Techno

En 2015, les nanotechnologies passeront du labo à l'usine

En 2015, les nanotechnologies passeront du labo à l'usine

© DR

En ce début d'année, Industrie & Technologies a repéré pour vous les 15 leviers qui vont booster l'innovation en 2015. Ils ne sont pas tous au même degré de maturité mais tous tireront la créativité et l'inventivité des centres de R&D. Aujourd'hui, focus sur les nanotechnologies, qui se développent tous azimuts et passent progressivement à la phase de l'industrialisation. 

Pourquoi les suivre en 2015 :

Les nanotechnologies se développent tous azimuts. Même Google, via son équipe Google X, a annoncé travailler sur l'élaboration de nanoparticules à injecter dans le sang, capables de s'accrocher à une cellule "malade". La quantification de ces dernières se fait grâce à un appareil portable qui, par aimantation, est capable de compter et recueillir des informations sur les cellules ciblées.

En France, les annonces des entreprises spécialisées en nanotechnologies qui envisagent le passage à la phase industrielle se multiplient. Pour Hadrien Lepage, co-fondateur et directeur du développement de NanoThinking, « les premières applications de l'électronique flexible se feront en 2015. Les défis à relever sont le gain en durée de vie et fiabilité des composants, ainsi que la création des premières unités de fabrication industrielle ». L'homme donne l'exemple d'Isorg, une entreprise grenobloise qui a obtenue en juillet 2014 une levée de fonds de plus de 6 millions d'euros pour pouvoir ouvrir dès fin 2015 son usine d'électronique imprimée.

Autre exemple plus récent : il y a quelques jours, la start-up toulousaine Nanolike, créée en 2012 a levé 700 000 euros auprès d'investisseurs pour industrialiser des nanocapteurs destinés à l'aéronautique, au médical ou encore à la sécurité.

Des nanomédicaments "made in France"

La vague du passage de labo à industrie n'échappe pas aux sociétés spécialisées dans les nanomédicaments. Pour Patrick Boisseau, responsable du programme Nanomédecine au CEA-Léti, cela fait 15 ans qu'un "effort significatif" est fait dans cette filière de la nanomédecine : « 20 nanomédicaments sont déjà approuvés en Europe, et 40 aux Etats-Unis. Mais ce qui va changer au cours de l'année 2015, c'est la commercialisation de nanomédicament franco-français ». C'est notamment le cas de l'entreprise Nanobiotix qui a réalisé ses derniers essais cliniques fin 2014 et se dirige vers une phase d'industrialisation pour 2015. Et également la société Onxéo qui est dans ses derniers essais cliniques. Ces nanomédicaments (déjà commercialisés) sont exclusivement disponibles dans les centres hospitaliers puisque qu'ils concernent le plus souvent le traitement du cancer.

Et pour permettre aux start-up et PME en Europe de développer plus facilement leur produit, un projet d'infrastructure pour la caractérisation des nanomédicaments à été soumis à l'Europe. Six pays se sont associés à la France (Norvège, Irlande, Allemagne, Suisse, Italie et Royaume-Uni) pour soutenir les porteurs de projets. «Quand on développe un nanomédicament, quand on sort du laboratoire, il faut avoir accès à un groupe d'experts qui donnent leurs conseils et leurs analyses, à des appareils analytiques pour la caractérisation physique, chimique et biologique, ainsi qu'à des installations dédiées à la production de grosses quantités de nanomédicaments », explique Patrick Boisseau. L'Europe doit rendre sa décision dans 15 jours. Si elle est favorable, elle ouvrira la voie à une nouvelle vague d'industrialisation dans les années à venir.

Séverine Fontaine

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Fil d'Intelligence Technologique

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Des chercheurs de l’Université Rice ont obtenu un gain majeur en durabilité pour des cellules photovoltaïques en[…]

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Cyber-protection de la 5G, verre plié, bateau imprimé… les meilleures innovations de la semaine

Cyber-protection de la 5G, verre plié, bateau imprimé… les meilleures innovations de la semaine

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Fil d'Intelligence Technologique

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Plus d'articles