Nous suivre Industrie Techno

Emploi scientifique : Geneviève Fioraso reconnaît « un problème de recrutement des jeunes »

Myrtille Delamarche

Mis à jour le 16/10/2014 à 10h05

Sujets relatifs :

, ,
1 commentaire

1 commentaire

- 16/10/2014 17h:45

"La secrétaire d'Etat a d’ailleurs indiqué avoir demandé aux organismes de recherche « qu'ils prennent toutes leurs responsabilités et qu'ils donnent la priorité à l'embauche des jeunes docteurs (...) plutôt qu'aux fins de carrière ».". Quelle hypocrisie ! Il est, depuis de nombreuses années, tout à fait impossible d'entrer "en fin de carrière" dans la recherche ! L'intégralité des postes est déjà réservée de fait aux jeunes docteurs, qui ne sont plus tout jeunes après avoir attendu 6 ans leur poste. Comment leur reprocher ensuite de partir à l'étranger ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Emploi scientifique : Geneviève Fioraso reconnaît « un problème de recrutement des jeunes »

La secrétaire d'Etat à la Recherche reconnaît que l'embauche des jeunes docteurs est freinée par une baisse des départs à la retraite.

© © Bruno Moyen

La secrétaire d'Etat à la Recherche a reconnu ce 15 octobre qu’il y avait en France « un problème » dans l'emploi scientifique, « celui du recrutement des jeunes ».

En réponse à une question de la députée Marie-George Buffet (PCF) sur l'emploi scientifique, lors de la séance des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, Geneviève Fioraso a précisé qu'il y a moins de départs à la retraite, ce qui, « à budget constant, réduit mécaniquement les possibilités d'embauche ». La secrétaire d'Etat a d’ailleurs indiqué avoir demandé aux organismes de recherche « qu'ils prennent toutes leurs responsabilités et qu'ils donnent la priorité à l'embauche des jeunes docteurs (...) plutôt qu'aux fins de carrière ».

Mme Fioraso a également souligné que le budget de la recherche avait été « sanctuarisé », et qu'elle s'était « engagée à ce que chaque départ à la retraite soit compensé au un pour un ».

L'emploi dans les grands organismes a augmenté « de 1 437 personnels de recherche entre 2009 et 2013, tandis qu'à l'université, 5 402 postes ont été créés entre 2003 et 2013 », a-t-elle rappelé.

Le collectif Science en marche, qui a appelé à une manifestation vendredi à Paris, estime les besoins à environ 3 000 nouveaux postes par an. Une délégation de collectif dirigée par Patrick Lemaire, directeur de recherche au CNRS et membre de l’EMBO (Organisation européenne de biologie moléculaire), avait été reçue fin septembre par Geneviève Fioraso.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles