Nous suivre Industrie Techno

Emmanuel Macron en Inde : échanges de bons procédés technologiques

Emmanuel Macron en Inde : échanges de bons procédés technologiques

Le 11 mars 2018, Emmanuel Macron et Narendra Modi coprésidaient le sommet fondateur de l'Alliance solaire internationale à New Delhi (Inde).

© @EmmanuelMacron // Twitter

La visite en Inde du Président de la République Emmanuel Macron, du 9 au 12 mars, est ponctuée par la signature de nombreux contrats par des entreprises ou laboratoires français. La conquête d'un marché indien florissant est bien souvent accompagnée du transfert de la production et de la technologie vers les entreprises partenaires indiennes.

« Venez et fabriquez en Inde ! » L’appel date de 2014, lors du lancement du programme de développement industriel « Make in India » par le Premier Ministre indien Narendra Modi. Si les industriels français n’ont pas attendu cet appel pour venir s’y implanter, la visite du Président français Emmanuel Macron du 9 au 12 mars 2018 est accompagnée de la signature de contrats et d’annonces de collaborations de la part d’EDF, Alstom, Safran et bien d’autres. L’occasion pour eux de conquérir de nouveaux marchés, et de transférer des technologies.

Nucléaire civil

C’est un pas de plus pour un projet inscrit dans la coopération franco-indienne sur le nucléaire civil initiée il y a 10 ans. Les dirigeants d’EDF et de Nuclear Power Corporation of India Limited (NPCIL) ont signé le 10 mars un accord industriel pour la construction de six réacteurs de type EPR sur le site de Jaitapur, en Inde. D’une puissance de 1,6 GW chacun, ils formeraient la plus grande centrale nucléaire au monde avec près de 10 GW.

Un communiqué d‘EDF précise que l’entreprise interviendra en tant que fournisseur de la technologie EPR qui pourrait être en partie transférée au fur et à mesure du projet : « Pour les deux premiers réacteurs, EDF assurera l’ensemble des études d’ingénierie ainsi que des achats de composants. Pour les quatre autres unités, une partie de la responsabilité des achats et des études pourra être confiée à des entreprises locales. Le groupe apportera également à NPCIL son expérience dans la construction de réacteurs EPR. »

Dans une déclaration conjointe, Emmanuel Macron et Narendra Modi « ont réaffirmé l’objectif de débuter les travaux sur le site de Jaitapur fin 2018. » De son côté, le fournisseur d’électricité français indique dans son communiqué que « l’accord-cadre prévoit la remise d’une offre préliminaire par EDF dans les semaines suivant la signature, avec pour objectif d’aboutir à une offre engageante d’EDF vers la fin de 2018. »

Solaire

Le 12 mars, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a annoncé un accord de collaboration avec Vikram Solar, fournisseur indien de solutions photovoltaïques. Dans un communiqué commun, les deux acteurs indiquent que « le CEA partagera son savoir-faire et ses technologies dans le domaine de l’énergie solaire, le stockage de l’énergie, le réseau intelligent et l’efficacité thermique tandis que Vikram Solar industrialisera ces solutions dans de larges volumes avec l’objectif plus large d’améliorer les cellules photovoltaïques et les modules pour atteindre une efficacité record en termes de conversion de l’énergie et en développant des batteries tout en augmentant leur capacité de stockage. »

L’annonce intervient au lendemain du premier sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale (ASI) qui s’est tenue le 11 mars à New Delhi. Lancée en 2015 par la France et l’Inde lors de la COP 21, l’ASI vise à favoriser le déploiement de l’énergie solaire en rassemblant les 121 pays de la zone intertropicale, forts de leur grand potentiel solaire.

Ferroviaire

En 2015, les chemins de fer indiens commandaient 800 locomotives électriques pour 3,5 milliards d’euros. Le 10 mars 2018, Alstom annonce avoir finalisé la première d’entre elles, fabriquée sur le site de Madhepura dans l’Etat du Bihar. Grâce à ses 12 000 chevaux, la locomotive de la gamme Prima d’Alstom est capable de transporter 6 000 tonnes à 120 km/h.

« Outre la création directe et indirecte de milliers d'emplois, nous avons mis en place pour ce projet une solide chaîne logistique locale, 90 % des composants du prototype venant de la région », indique le PDG d’Alstom, Henri-Poupart Lafarge, dans un communiqué qui précise néanmoins que six sites en France ont contribué au projet : Belfort pour les 6 premiers chaudrons, Ornans pour les moteurs, Tarbes pour la traction, Le Creusot pour les bogies, Villeurbanne pour les systèmes de contrôle et de gestion des trains et Saint-Ouen pour le design.

Trois autres contrats accompagnent cette annonce de l’industriel français. Ils concernent des alimentations électriques avec Mumbai Metro Rail Corporation Ltd (MMRCL) et Jaipur Metro Rail Corporation, et de nouveaux trains avec Chennai Metro Rail Corporation.

Aéronautique

Le 10 mars, CFM international a indiqué avoir signé un accord de 12,5 milliards de dollars avec la compagnie aérienne indienne SpiceJet. Filiale de Safran Aircraft Engine et General Electric, CFM fournira les moteurs LEAP-1B de 155 Boeing 737 MAX auxquels s’ajouteront des exemplaires de rechange et la maintenance qui va avec. Depuis 2017, le moteur LEAP-1A équipe également les A320neo des compagnies Air India et Vistara.

CFM a annoncé le 8 mars que les moteurs LEAP-1A et LEAP-1B seraient ajoutés au programme du CFM training center d’Hyderabad. Ouvert en 2010, le centre forme des étudiants et du personnel à la maintenance des moteurs.

Hyderabad, cette ville de l’Etat du Telangana, accueillera également une usine de production de Safran Electrical & Power. Le 10 mars, l’entreprise annonçait qu’elle serait destinée à fournir les harnais électriques des moteurs LEAP. « Cette usine, (…) utilisera les dernières technologies industrielles du groupe. L’usine du futur y deviendra une réalité et une place d’honneur sera faite à la numérisation et la standardisation des stations de travail des opérateurs », indique Safran dans un communiqué.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Désescalade

Editorial

Désescalade

Et vous, si vous aviez l’(étonnant) objectif d’exhiber un singe récitant du Shakespeare, juché sur un[…]

17/12/2018 | InnovationEdito
Trophées des ingénieurs du futur 2018 : qui sont les gagnants ?

Trophées des ingénieurs du futur 2018 : qui sont les gagnants ?

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Exclusif

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Trophée de l’engagement social et solidaire : Victoria Mandefield crée une appli pour les sans-abri

Exclusif

Trophée de l’engagement social et solidaire : Victoria Mandefield crée une appli pour les sans-abri

Plus d'articles