Nous suivre Industrie Techno

C’est pas nouveau, quoique !

Emblème de la modernité des trente glorieuses, le Formica a 100 ans

Jean-François Preveraud
Emblème de la modernité des trente glorieuses, le Formica a 100 ans

Le summum de la modernité dans les années 50

© DR

Initialement isolant électrique, le Formica bascula vite vers la décoration sous l’impulsion des designers qu’il inspira. Pour célébrer son centenaire les deux principaux fabricants ont laissé carte blanche à d’autres designers pour montrer que c’est toujours un matériau d’avenir.

Le Formica a 100 ans ! Si ce matériau stratifié a connu un véritable engouement sur le marché européen au début des années 50, notamment pour habiller les surfaces visibles du mobilier de cuisine, il était né quelques décennies plus tôt dans l’esprit de deux ingénieurs électriciens américains, Herbert A Faber et Daniel J O'Conor, qui recherchaient un matériau isolant facile à fabriquer et pouvant se substituer au papier à base de mica (for mica). Ce Formica est constitué de multiples feuilles de papier kraft imprégnées de résines phénoliques, qui sont pressées à chaud pour le conformer.

Après avoir créé en 1913 la société Formica pour fabriquer des isolants électriques, ils eurent l’idée en 1927 de placer en surface un décor lithographié imprégné de résine mélamine et ainsi de transformer ce produit technique en un élément de décoration. Les plaques de stratifié ainsi réalisées séduiront dans les années 30 les designers, architectes et décorateurs, qui firent de ce matériau un symbole du modernisme, ornant les intérieurs de leurs plus belles réalisations.

Star des Trente Glorieuses

Un modernisme qui devint dans l’après-Guerre accessible aux plus grand nombre en se déclinant sur le mobilier, grâce à la variété des couleurs et des décors proposés, ainsi qu’à sa longévité et sa facilité d’entretien. Il fit son apparition en Europe en 1946 et devint l’un des symboles des ‘‘trente glorieuses’’. Outre le mobilier, il se tailla une place de choix dans des équipements techniques voulant ‘‘faire moderne’’ (mobilier pour les collectivités, plans de travail pour les laboratoires, intérieurs de magasins, décors pour les autobus ou les trains…). Pour cela, le décor devient autoportant formant un panneau stratifié d’une épaisseur de 2 à 20 mm pouvant présenter deux faces décoratives.

La réussite fut telle que la marque Formica, à l’image Frigidaire, devint un terme générique et que nombre d’autres entreprises développèrent des produits similaires. Ainsi en France le groupe papetier Aussedat Rey se lança-t-il dès 1956 dans la fabrication de stratifié décoratif réalisé sous haute pression et créa-t-il la filiale Polyrey. Activité qu’il développa en ouvrant en 1972, une usine dédiée à la production de panneaux de particules mélaminés, ne se contentant plus de proposer seulement le décor, mais offrant un produit semi-fini aux fabricants d’équipements.

Au fil du temps, les gammes de décors ont été étendues et le papier imprimé a été complété par des feuilles de bois ou de métal, afin d’offrir aux designers une palette beaucoup plus large. Les simples plaques décors et les panneaux ont aussi été complétés par des possibilités de mise en forme permettant de réaliser directement des objets 3D.

Aujourd’hui le principe a été étendu puisque l’on trouve des plaques de plâtre présentant une surface décorative imprégnée de résine thermodurcissable pour la décoration d’intérieur, ou des panneaux résistant aux agressions extérieures pouvant être utilisés en façade. Les revêtements de protections des plaques décors peuvent aussi être structurés, afin d’offrir un effet de surface visuel et tactile original.

Inspiration Design

Des gammes qui sont en perpétuelle évolution. Ainsi Polyrey vient-il de demander à des designers de réaliser des objets en utilisant sa nouvelle gamme de décors unis Color Papago. Cette opération baptisée Inspiration Design permettra aux prescripteurs de se projeter dans l’univers de Polyrey et d’imaginer facilement la multitude de solutions offertes par les produits. Emmanuel Gallina a ainsi développé des éléments de séparation pour grands espaces, basés sur la symbolique de l'arbre, en utilisant des panneaux à base de différentes nuances de vert. Grégory Lacoua a utilisé des lamelles de stratifié pour créer des éléments de mobilier d'appoint dépliables, tel un paravent dont la structure ajoute un effet de moiré au matériau. Enfin, Christian Desile propose des éléments de rangement utilisant des plaques mises en forme, modulables à l'infini.
 



                Les étagères de Christian Desile


De son côté, Formica pour fêter son 100e anniversaire, a confié au designer Abbott Miller, associé du grand cabinet de design indépendant Pentagram, la création d’une gamme de 12 décors exclusifs. « Développer la collection anniversaire commémorant les 100 ans de cette marque devenue générique fut pour moi une inspiration. Le stratifié Formica est un matériau extraordinaire du fait de ses qualités tellement versatiles : il reste discret tout en ayant la capacité de s’adapter à différents environnements. Grâce à cette facilité d’adaptation, il arrive à incarner le passé, le présent et le futur. C’est un matériau doté d’un toucher spécifique, d’une chaleur et d’une domesticité distinctives ; bien qu’étant artificiel, il a acquis un caractère naturel dans notre quotidien ».

Mais aujourd’hui chacun peut devenir son propre designer. En effet, grâce à l’évolution des technologies d’impression numérique, il devient possible de réaliser à la demande des décors personnalisés, qui sont placés en surface des panneaux stratifiés ou mélaminés lors de leur réalisation. A vous de créer vos propres motifs.

Et ça, c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.formica.eu/fr/ & http://www.polyrey.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Nantes, Armor 3D inaugure un nouveau site dédié à la fabrication additive

A Nantes, Armor 3D inaugure un nouveau site dédié à la fabrication additive

Le spécialiste nantais des matériaux a dévoilé son nouveau site dédié au développement de filaments[…]

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Analyse

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Plus d'articles