Nous suivre Industrie Techno

Elon Musk veut un tunnel plus complexe pour son prochain concours de vitesse en Hyperloop

Elon Musk veut un tunnel plus complexe pour son prochain concours de vitesse en Hyperloop

© Technical University of Munich

Alors que les étudiants allemands de l’Université technique de Munich ont remporté la 4e édition de l’Hyperloop Pod Competition, organisée tous les ans en juillet par SpaceX, Elon Musk a annoncé un tunnel « de 10 km avec un virage » pour la prochaine édition du concours. Sans préciser comment il s’y prendrait pour construire une telle infrastructure.

Et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent ! Avec une vitesse de pointe de 288 mph, soit 463 km/h, le prototype de capsule (« pod ») des étudiants de l’Université technique de Munich leur a permis de remporter ce dimanche 21 juillet la 4e édition de l’Hyperloop Pod Competition, un concours annuel de vitesse en Hyperloop organisé par SpaceX, à son siège de Hawthorne, en Californie.

C’est la quatrième année consécutive que l’équipe TUM (pour « Technical University of Munich »), autrefois connue sous le nom d’équipe WARR, remporte la compétition, cette fois-ci devant les équipes Delft, EPFL et Swissloop.

Dimanche 21 juillet au soir, le PDG de SpaceX, Elon Musk, s’est fendu d’un tweet dans lequel il a annoncé que le tunnel qui accueillerait la prochaine édition de l’Hyperloop Pod Competition ferait « 10 km de long avec un virage ». Soit bien plus long que celui qui a été utilisé pour la compétition, d’environ 1,6 km seulement et en ligne droite.

Un nouveau tunnel sous-terrain envisageable « d’ici trois ans »

Un tel changement modifierait fondamentalement les règles de la compétition : la vitesse de pointe du pod, critère retenu par SpaceX pour désigner l’équipe victorieuse, pourrait être remplacée par sa vitesse moyenne, note le site Numerama.

Néanmoins, les modalités de construction de ce tunnel ne sont pas encore bien claires. D’abord parce que le tunnel actuel ne supporterait pas une extension de plus de 200 mètres de plus, a assuré Steve Davis, président de la Boring Company – en charge de la construction du tunnel – lors de l’annonce des vainqueurs.

Ensuite, parce que construire un autre tunnel correspondant aux ambitions du PDG de SpaceX ne semble pas réalisable en un an seulement. Celui-ci a d’ailleurs nuancé ses propos plus tard dans la soirée, lors d’une séance de questions-réponses après la compétition : « Je ne pense pas que nous pourrons construire un long tunnel sous-terrain d’ici un an, mais d’ici trois ans c’est plus envisageable », a-t-il concédé.

Quant à savoir qui s’en chargera... « Nous pourrions peut-être organiser un concours de construction de tunnel », a proposé Elon Musk. Rendez-vous en juillet 2020... ou 2023.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Un océan de données] 5 services pour une navigation optimisée

[Un océan de données] 5 services pour une navigation optimisée

Transport de marchandises, pêche, bateaux de croisière… Toutes les flottes sont tracées en temps réel grâce[…]

22/08/2019 | Machine Learning
[Un océan de données] Le weather-routing, un vecteur d’amélioration des données AIS

[Un océan de données] Le weather-routing, un vecteur d’amélioration des données AIS

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

[Un océan de données] Les trackeurs, vitrine du marché de la donnée maritime

[Un océan de données] Les trackeurs, vitrine du marché de la donnée maritime

Plus d'articles