Nous suivre Industrie Techno

ELM Leblanc équipe ses techniciens de PDA durcis

Mathilde Fontez

Sujets relatifs :

,
ELM Leblanc équipe ses techniciens de PDA durcis

© D.R.

Le fabricant d'appareils de chauffage a mis en place un système informatique mobile pour ses techniciens de maintenance.

En 2004, ELM Leblanc reçoit un prix de la mobilité pour son "e-dépanneur" : un concept de « valise de dépannage intelligente » à la fois caisse à outils traditionnelle, valise informatique et terminal de paiement. En juin 2007, l'entreprise de chauffage fait un pas de plus dans l'innovation en équipant ses dépanneurs de nouveaux terminaux.

Avec 300 techniciens et plus de 300 000 interventions de maintenance par an, la mobilité des dépanneurs est vitale pour le fabricant. Leur matériel informatique ne l'est pas moins, car il est le seul lien avec l'entreprise. Commande de pièces de rechange, rédaction et impression de comptes rendus d'interventions, de devis ou de factures, paiement par carte bancaire... toutes ces opérations doivent être possibles sur le terrain.

Pour répondre à cette exigence, un premier projet avait été mis en place en 2003. « À l'époque, le matériel durci était trop cher et nous avions donc fait le choix d'un PDA standard, d'une imprimante, d'un terminal de cartes bancaires grand public », se rappelle Éric Payan, le directeur des systèmes informatiques d'ELM Leblanc. L'entreprise avait dû mettre au point une valise de protection pour contenir tous ces appareils fragiles. Poids final de la caisse : plus de 15 kg !

Un système sans fil deux fois plus léger

Trois ans plus tard, cette solution a atteint ses limites. « Nos techniciens souffraient du poids élevé de leur mallette d'intervention et d'une connectique arrivée en bout de course. La lenteur du traitement des informations et de l'impression des documents était devenue dommageable pour eux comme pour l'entreprise. »

Autre inconvénient de l'ancien système : il nécessitait un branchement sur une prise téléphonique pour la connexion au réseau, ce qui rendait l'échange de données pratiquement impossible pendant la journée. Lorsque fin 2006, ELM Leblanc décide de renouveler tous ses équipements et lance le projet "e-dépanneur2", elle privilégie donc une solution sans fil. L'entreprise porte son choix sur le PDA durci CN3 d'Intermec et une imprimante Zebra. Appareil photo, téléphone portable, pager, ordinateur portable, système de paiement par carte... le CN3 remplit désormais toutes les fonctions qui nécessitaient sept appareils. « Doté d'un écran plus grand et d'une batterie haute capacité, il est aussi plus confortable d'utilisation. » À côté de lui, l'imprimante Zebra fonctionne en Bluetooth. Le système entièrement sans fil ne pèse que 7,3 kg.

Côté logiciel, c'est Ezos (Vision IT) qui a été retenu pour la migration et le redéveloppement des applications. Le dispositif est accompagné de l'application Every WAN Mobility Manager de Sparus Software qui fiabilise les synchronisations sans fil. « Elle évite les coupures dans le transfert des données lors du passage sous un tunnel, par exemple. » Désormais, l'agenda des techniciens est mis à jour toutes les quinze minutes.

Depuis la mise en service en juin dernier d'e-dépanneur, les retours sont très positifs : « 98 % des interventions sont saisies avec le nouveau système mobile contre 93 % avec l'ancien système. Soit 15 000 interventions de moins à reprendre manuellement, c'est un gain de temps considérable », se félicite Éric Payan. Et du côté des techniciens, la satisfaction est grande selon les enquêtes réalisées par l'entreprise. Tout comme en 2003, ELM Leblanc semble donc avoir bien négocié son rééquipement, pour lequel il aura déboursé moins de 1 800 euros par technicien.

EN BREFLE PROBLÈME

- Diminuer le poids et l'encombrement de l'équipement informatique nécessaire aux dépanneurs sur le terrain. - Augmenter la rapidité de traitement des données.

LA SOLUTION

- Un terminal durci "tout-en-un".

UN OUTIL POUR L'IMAGE DE MARQUE DE L'ENTREPRISE

- Le choix d'une solution d'informatique embarquée à la pointe de la technologie n'a pas été fait uniquement pour favoriser le traitement des données par ELM Leblanc. L'entreprise mise sur ces innovations pour améliorer son image auprès du public. « Lorsque nos techniciens se présentent chez les clients avec leur matériel, c'est toute l'entreprise que cela valorise », explique Éric Payan, le directeur des systèmes informatiques. Et c'est aussi une solution pour stimuler la motivation des techniciens de maintenance.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0898

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mesguen place ses camions sous surveillance

Mesguen place ses camions sous surveillance

Pour faciliter et mieux planifier les opérations de maintenance de sa flotte de camions, le transporteur J.H. Mesguen bénéficie d'un système de[…]

01/09/2013 | EN COUVERTURE
Still trace la route de ses techniciens

Still trace la route de ses techniciens

Le gain se cache dans les détails

Le gain se cache dans les détails

GMAO orientée Web open source

GMAO orientée Web open source

Plus d'articles