Nous suivre Industrie Techno

Electrovannes pour eau potable

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Electrovannes pour eau potable

Un simple changement de joint les rend utilisables pour les applications alimentaires.

© DR

Les électrovannes à commande directe série 256/356 et à raccordement G1/8 du constructeur ASCO Numatics viennent de recevoir l’agrément ACS pour un usage sur l’eau potable.

Pour obtenir l’agrément ACS (Attestation de Conformité Sanitaire) de ses électrovannes à commande directe série 256/356 à raccordement G1/8, ASCO Numatics a modifié la composition du joint en EPDM, ce qui garantit le passage en toute sécurité aux fluides tout en conservant les mêmes températures limites de service, soit de -10 à + 100°C.

Ainsi, les constructeurs de fontaines à eau, distributeurs de boissons, équipements pour la balnéothérapie, pour l’agroalimentaire (laiteries), ou bien encore les fabricants de bornes de service pour les aires de stationnement de camping cars, les marinas peuvent désormais arrêter leur choix sur ces électrovannes de grande robustesse, qui présentent par ailleurs des avantages en matière d’économie énergétique.

Par exemple, la série 256/356 ne se contente que de 3,5 W au maintien avec une bobine CA. La compatibilité des bobines CA et CC assure leur interchangeabilité et par conséquent, diminue le coût de la maintenance.

Leur importante durée de vie est la conséquence directe de leur conception : le noyau à section carrée diminue les frottements, évite son blocage dû aux fluides chargés en particules, ainsi que les dépôts de calcaire.

En outre, un amortisseur intégré réduisant les nuisances sonores permet aux machines de fonctionner sans bruit. Quant à leur entretien, un simple clip pour retirer la bobine. Ensuite, un opérateur dévissable procure un nettoyage aisé et rapide de l’intérieur de l’électrovanne.

La construction et les matériaux utilisés permettent leur utilisation extérieure.

Caractéristiques complémentaires :

 

  • Corps en laiton ou en inox avec commande manuelle en standard ;
  • 2 ou 3 voies ;
  • Raccordement : G1/8 (2/2 NF-NO, 3/2 NF-NO-U) ;
  • Pressions différentielles élevées, jusqu’à 30 bar ;
  • Débits : de 0,8 à 2,16 l/min selon la fonction, avec un diamètre de passage de 1,2 à 2,4 mm ;
  • Rapidité de fonctionnement : 10 ms pour l’ouverture, 5 ms pour la fermeture ;
  • Très faible encombrement et possibilité de montage dans toutes les positions.
     

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.asconumatics.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Embedded World : Ansys dévoile deux solutions logicielles pour sécuriser les voitures autonomes

Embedded World : Ansys dévoile deux solutions logicielles pour sécuriser les voitures autonomes

Contrairement à de nombreux exposants, Ansys, l’éditeur américain de logiciels de simulation, sera bel et bien[…]

24/02/2020 | AutodeskAnsys
[Dossier] « La 5G propulsera l'industrie 4.0 au niveau supérieur », clame Andreas Müller, président de la 5G-ACIA

[Dossier] « La 5G propulsera l'industrie 4.0 au niveau supérieur », clame Andreas Müller, président de la 5G-ACIA

Industrie : l'automatisation à marche forcée

Dossiers

Industrie : l'automatisation à marche forcée

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Plus d'articles