Nous suivre Industrie Techno

Électrotechnique - Le contrôle s'invite dans les départs-moteurs

Rédaction Industrie et Technologies
Le départ moteur TeSys de Schneider se démarque par ses fonctions de contrôle.


« Raz le bol du câblage, il nous faut davantage de contrôle sur les départs moteurs ». Voilà ce qu'on entend et ce qu'attendent les électrotechniciens.

Schneider Electric répond à ces souhaits en lançant, à l'occasion de la foire de Hanovre, un départ moteur direct qui réduit le câblage toute en améliorant le contrôle.

Le TeSys modèle U est un départ moteur compact et évolutif destiné au démarrage des moteurs jusqu'à 15 kW. Son architecture est basée sur des constituants interchangeables.

Tout est câblé d'office dans le bloc support sur lequel les différents modules s'enfichent simplement. Cette base peut accueillir l'unité de contrôle, le module de fonctions d'automatisme et de communication ainsi que le bloc de contact auxiliaire. Le tout sur une largeur de 45 mm !

Grâce à cette structure modulaire et au montage « sans câblage » des différents blocs, l'utilisateur peut ajuster simplement les fonctions du départ moteur aux exigences de son application.

L'unité de contrôle se décline en trois modules interchangeables. Il est donc possible d'évoluer sans difficulté de la protection la plus simple à la plus évoluée.

Le module de contrôle le plus complet comporte un écran de deux lignes sur lesquels peuvent s'afficher les valeurs moteurs (courant, état thermique), l'historique des défauts, le temps de fonctionnement, etc.

Toutes ces informations utiles à l'exploitation ou à la maintenance d'une installation sont ainsi disponibles in situ. L'adjonction du module de communication Modbus et AS-i garantit l'intégration de TeSys aux systèmes d'automatismes.
Youssef Belgnaoui

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Intel dévoile un système neuromorphique à 8 millions de neurones

Intel dévoile un système neuromorphique à 8 millions de neurones

Le 15 juillet, Intel a annoncé avoir mis à disposition de la communauté scientifique son nouveau système neuromorphique -[…]

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Les cartes open source séduisent l'industrie

Dossiers

Les cartes open source séduisent l'industrie

Plus d'articles