Nous suivre Industrie Techno

Electronique portable : la fin des batteries ?

Electronique portable : la fin des batteries ?

Un film souple intégrant des nanofils piézo-électriques en oxyde de zinc disposés entre les électrodes en graphène récupère l'énergie de vos doigts.

© DR

Des chercheurs coréens développent un procédé de récupération de l’énergie du toucher, susceptible d’alimenter de façon autonome les produits électroniques à écran tactile.

Les écrans tactiles, qui se banalisent sur les Smartphones, les tablettes numériques et même les PC, seront-ils demain complètement autonomes en énergie ? C’est possible. En tout cas, les chercheurs de Samsung Advanced Institute of Technology s’activent pour rendre ceci possible. En coopération avec la Sungkyunkwan University, en Corée du Sud, ils ont mis au point un film piézoélectrique souple, qui fonctionne comme un récupérateur d’énergie. Intégrant des électrodes transparentes, il transforme l’énergie mécanique du toucher en électricité. Selon les chercheurs coréens, ce dispositif peut être produit à grands volumes et faibles coûts par impression en utilisant des procédés de rotative (roll-to-roll). L’industrialisation pourrait intervenir dans cinq ans.

Le film se présente comme un sandwich de deux feuilles plastiques bourré de nanofils piézo-électriques en oxyde de zinc disposés entre les électrodes en graphène. Selon les chercheurs de Samsung, qui ont publié leurs travaux dans la revue Advanced Materials d’avril 2010, il peut générer assez de puissance pour répondre aux besoins d’alimentation de l'affichage et même aider à recharger la batterie.

L’article décrit plusieurs prototypes mettant en œuvre ce procédé. Le fait d’appuyer sur l'écran induit un changement de potentiel électrique à travers les nanofils, utilisés également comme capteurs pour détecter la position du doigt. Sur les prototypes décrits, le système peut générer environ 20 nanowatts par centimètre carré. Mais selon les chercheurs, il est possible d’atteindre des puissances plus élevées jusqu’à un microwatts par centimètre carré. Assez pour alimenter des appareils portables sans aucune aide de sources d'énergie supplémentaires telles que les batteries !

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles