Nous suivre Industrie Techno

Electronique : l'iPhone serait-il plus puissant que le Rafale de Dassault ?

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Electronique : l'iPhone serait-il plus puissant que le Rafale de Dassault ?

© DR

Quand les composants d'un smartphone doivent tenir le choc trois ans, ceux d'un avion, eux, sont mis au point pour 20 ans. Le problème qui se pose aujourd'hui, c'est que la filière électronique toute entière met ses efforts sur le développement de produits pour tablettes et autres iPhone au détriment des applications professionelles. Une menace analysée par Frédéric Falchetti, directeur technique systèmes pour Dassault Aviation.

 

Dans les années 90, l'accès par le grand public à de grosses puissances de calcul, avec l'adoption par tous de PC a sonné le glas des filières de composants spécifiques à l’aéronautique militaire et civile qui s'est dotée des processeurs faisant tourner ses machines.  Le recours à des composants grand public a permis de réduire les coûts et de tirer bénéfice des gains en puissance de calcul, en consommation électrique et en dissipation thermique apportés par leurs innovations technologiques.

Mais ce modèle atteint aujourd'hui ses limites : les processeurs fabriqués par les géants du secteur que sont Samsung et Intel sont très bons pour les smartphones (Samsung fait les puces pour Apple) et ordinateurs vendus par millions d'exemplaires chaque jour. Mais cette médaille a un revers : la problématique d'obsolescence.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Le nouveau dispositif de la start-up Safety Line devrait permettre d’économiser 25 kg de carburant toutes les dix minutes pour les vols[…]

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Plus d'articles