Nous suivre Industrie Techno

IT, L'enquête continue

Electricité : le réseau de demain chez Areva T&D

Thomas Blosseville
Electricité : le réseau de demain chez Areva T&D

© DR

Dans ses labos, Areva T&D prépare le réseau électrique de demain. Découvrez ses priorités technologiques à court, moyen et long termes.

La distribution électrique du futur devra relever au moins deux défis : opérer au plus près des limites du réseau avec les équipements en place et intégrer le renouvelable. Pour y parvenir, découvrez 3 priorités R&D d'Areva T&D, spécialiste des hautes et moyennes tensions.

La stabilité du réseau

Avec l'essor du renouvelable, un chantier majeur porte sur la gestion d'une production d'énergie décentralisée. Pour maintenir l'équilibre, la tension du réseau doit être maintenue à 50Hz, à quelques dizièmes de Hertz près. Areva T&D veut développer dans les 5 ans un logiciel pour assurer la stabilité du réseau. Il permettra de suivre en temps réel son état (fréquence, tension, courant...). Surtout, Areva T&D veut pouvoir opérer au plus près des limites du réseau. Son idée est de développer une solution de gestion avec mesure de la température ambiante. L'objectif : transporter une plus grande puissance électrique dans le réseau actuel.

La supraconductivité

Deuxième piste pour accroitre les performances du réseau, Areva T&D travaille sur la supraconductivité. A des températures très basses, certains matériaux n'offrent plus de résistance. Areva T&D veut exploiter cette propriété, notamment, pour développer un limiteur de courant. Le principe : augmenter la puissance en évitant les courts-circuits. L'objectif est d'augmenter la puissance électrique transportée d'au moins 20 %. Quand le courant devient trop important, le limiteur perd sa propriété de supraconductivité et devient une résistance. Areva T&D envisage d'installer un tel limiteur sur de la moyenne tension en 2011 en Allemagne. Et de le déployer à grande échelle dans 5 à 10 ans.

Le courant continu

Troisième défi, diminuer les pertes en ligne. Aujourd'hui, les réseaux électriques hautes tensions (HT) fonctionnent surtout en courant alternatif. Areva T&D travaille sur des technologies à courant continu. Elles réduiraient les pertes en ligne aux seules pertes résistives (dues à la résistance du cuivre des câbles). Cette problématique n'est pas nouvelle. Mais elles pourraient s'accentuer avec l'essor des énergies renouvelables, qui allongent parfois les distances de transport d'électricité. C'est notamment le cas de l'éolien offshore. Areva T&D n'envisage le déploiement du courant continu qu'à l'horizon 2030. D'ici là, il faudra développer l'électronique de puissance pour gérer un tel réseau. Parmi ses priorités : pouvoir séparer le courant électrique aux mailles du réseau, sans faire chuter la tension.

Thomas Blosseville

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des cellules solaires plus efficaces grâce aux nanomatériaux

Des cellules solaires plus efficaces grâce aux nanomatériaux

Une famille de nanomatériaux capable de produire, après auto-assemblage, une énergie photovoltaïque avec une grande[…]

Maisons à énergie positive, mémoire des smartphones, internet quantique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Maisons à énergie positive, mémoire des smartphones, internet quantique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Des bateaux autonomes pour prédire la météo

Des bateaux autonomes pour prédire la météo

Gestion de l’eau : focus sur l'innovation

Gestion de l’eau : focus sur l'innovation

Plus d'articles