Nous suivre Industrie Techno

EDS souhaite vendre l'intégralité d'UGS PLM Solutions

Industrie et Technologies
Alors qu'il devait annoncer la part de sa filiale PLM qu'il allait mettre en bourse, le géant des services affirme discuter de sa session totale avec plusieurs acquéreurs potentiels.

Comme nous l'évoquions dans nos lettres 41 et 46, le changement de nom d'EDS PLM Solutions en UGS PLM Solutions était bien le prémisse d'une cession globale de son activité PLM par le géant américain des services informatiques.

EDS vient en effet de confirmer en début de semaine qu'il était en pourparlers très avancés avec plusieurs repreneurs potentiels de 100 % de sa filiale UGS PLM Solutions, alors qu'initialement il était prévu de n'en mettre que 15 à 20 % sur le marché boursier. EDS espère conclure cette vente rapidement, d'ici la fin du mois, pour environ deux fois le chiffre d'affaires, soit 1,8 milliards de dollars. Prudent, EDS évoque toutefois la possibilité de revenir à son intention initiale si les offres globales n'étaient pas suffisamment satisfaisantes.

Mais EDS en a-t-il réellement les moyens ? En effet, cette annonce est intervenue quatre jours après la publication de ses résultats par EDS, qui se résument à une quasi-stagnation du chiffre d'affaires aux environs de 21,5 milliards de dollars et une perte de 1,7 milliards de dollars, alors que les analyses estiment la dette à 5,8 milliards de dollars. De plus, des litiges viennent perturber certains gros contrats et hypothèquent leur rentabilité future. EDS a donc besoin d'argent frais, même s'il dispose de 2 milliards de dollars de cash. De plus, les importants frais d'introduction parcellaire en bourse "mangeraient" une bonne part des capitaux récupérés. Une vente globale pourrait donc être plus intéressante pour le géant de Plano.

Et le Landerneau informatique et financier de spéculer sur les noms des repreneurs potentiels et le montant probable de la transaction. De fait, les estimations du montant de la transaction possible varient entre 1,2 et 1,8 milliards de dollars. UGS PLM Solutions aurait réalisé un chiffre d'affaires de 866 millions de dollars en 2003 contre 879 millions de dollars en 2002. Ce qui n'est pas si mal dans un marché du PLM plus que morose. De plus, il faut noter une embellie en fin d'année, puisque UGS a connu une croissance de 8 % sur son dernier trimestre 2003, avec un chiffre d'affaires de 248 M$ et une marge de 56 M$, en hausse de 49 %.

Concernant les noms de repreneurs potentiels, outre ceux de financiers, on évoque toujours ceux de Oracle, Microsoft ou SAP, ainsi que celui d'Autodesk. Dassault Systèmes s'est quant à lui déclaré non intéressé. ' Pourquoi payer au prix fort une base installée que nous ne sommes pas sûr de conserver, alors que nous avons une offre capable de la convaincre de migrer d'elle-même ? ', commente en effet Bernard Charlès, son directeur général. Nous devrions être fixés sur le future d'UGS PLM Solutions dans les toutes prochaines semaines. A suivre donc.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus :
http://www.eds.com/products/plm/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles