Nous suivre Industrie Techno

EDF se convertit à l'autoconsommation

EDF se convertit à l'autoconsommation

EDF a annoncé jeudi le lancement d'une offre commerciale dédiée à l'autoconsommation, en associant des panneaux solaires et un système de stockage de courant optionnel.

 

Ce n’est pas intuitif pour une filiale d’EDF. EDF ENR (Energies nouvelles réparties) ne proposera plus, pourtant, que d’installer des panneaux solaires pour l’autoconsommation, a annoncé Benjamin Declas, directeur général d’EDF ENR lors d’une conférence de presse le jeudi 2 juin. «Nous avons décidé de basculer 100% de notre offre pour le résidentiel en autoconsommation», a t-il annoncé, précisant que les panneaux seront même bridés pour ne pas injecter d’électricité sur le réseau. Pour rendre cette offre crédible pour l’autoconsommateur, EDF ENR mise sur un dimensionnement précis des installations, typiquement 3 kW et sur un pilotage précis des équipements, à l’instar du chauffe-eau électrique. Il espère ainsi faire monter de 30% si rien n’est fait à 70% voire 80% le taux d’électrictié produite effectivement consommée. Pour tendre vers les 100%, EDF ENR proposera en outre un système de stockage de l’énergie à base des batteries du coréen LG, de 3 kilowattheures à 9 kWh. Les panneaux sont eux fabriqués par Photowatt, filiale d'EDF. EDF ENR estime à quelque 4 millions de maisons individuelles bien exposées et possédées par des propriétaires plutôt aisés. L’offre est déployée commercialement depuis début avril et le dirigeant revendique 400 nouveaux clients par mois.

EDF ENR prévoie 10% de croisance par an sur le marché

EDF ENR fait-il ainsi du tort à sa maison mère EDF, qui vit de la vente de l’électricité qu’elle produit elle-même, principalement à partir de ses centrales nucléaires ? D’une part, l’électricien doit entrer en résonance avec les attentes du moment. Et l’autoconsommation est bel et bien une attente véritable de certains consommateurs contre lequel l’électricien doit faire bon gré mal gré, mais qui de toute façon risque bien de se limiter à une partie tout à fait restreinte de la consommation totale d’électricité sur le territoire. Bien qu’EDF compte sur une croissance d'environ 10% par an de son nombre de clients, les simulations du groupe prévoient qu’au maximum, d’ici 5 à 10 ans, l’électricité autoconsommée dans les maisons ne représentera que 1 % de l’électricité totale. Autant qu’EDF ENR, donc, ne se prive pas de ce marché, d’autant qu’il y a des concurrents : Engie expérimente actuellement une offre similaire, My Power.

D’autre part, EDF pâti aujourd’hui de la réinjection de cette électricité d’origine renouvelable produit par les particuliers qu’il est obligé par l’Etat de racheter à prix d’or, pour la revendre ensuite moins chère. EDF doit être indemnisé par l’état, mais il ne l’est pas aujourd’hui à la hauteur adéquate. De ce point de vue aussi, l’annonce d’EDF ENR peut avoir du sens pour le groupe EDF.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

Rappelant les objectifs de limitation des émissions de CO2 du secteur de l’aviation d’ici 2050, les directeurs de la technologie[…]

Big data, Impression 3D, circuit de chaleur.. les innovations qui (re)donnent le sourire

Big data, Impression 3D, circuit de chaleur.. les innovations qui (re)donnent le sourire

[Reportage] L’île Saint-Nicolas des Glénan bientôt autonome en énergies renouvelables

[Reportage] L’île Saint-Nicolas des Glénan bientôt autonome en énergies renouvelables

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Plus d'articles