Nous suivre Industrie Techno

Eclairage ergonomique pour l’assemblage de l’A380

Industrie et Technologies
La modélisation des postes de travail, effectuée par l’intermédiaire du logiciel Phanie, a permis d’optimiser l’environnement lumineux.

Le hall S7X du site de Toulouse, dédié à l’assemblage des éléments du fuselage, de la voilure et du train d’atterrissage des futurs Airbus A380, est un vaste bâtiment de 120 m de large et 250 m de long, dont la hauteur est équivalente à celle d’un immeuble de 15 étages !

Pour que les techniciens et les ingénieurs puissent assembler, dans les meilleures conditions possibles, les pièces de ce puzzle géant de 560 t, l’éclairage des postes de travail se devait d’être le plus adapté aux tâches à réaliser.

Une étude de l’environnement lumineux naturel et artificiel de la structure a donc été rendue nécessaire afin de contrôler l’ergonomie visuelle de la dizaine de postes de travail et lignes d’assemblage, ceux-ci étant inspectés aux cas par cas afin que le résultat soit le plus fiable possible et la qualité maximale.

Chacun d’eux a été modélisé à l’aide du logiciel de photo-simulation PHANIE, mis au point par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment)

Le système, qui intègre des outils de navigation 3D, est capable de traiter les milliers de données recueillies afin de proposer des scénarii d’éclairage tenant compte d’une multitude de spécificités humaines et de contraintes organisationnelles : mouvements des outillages, espaces réduits et sombres, reflets sur certains éléments, risques d’éblouissement, postures de travail malaisées…

Les niveaux d’éclairement devaient, en outre, se situer entre 500 et 1000 lux selon la précision requise (2 fois plus qu’un éclairage de bureau classique), et être uniformes sur tout le plan de travail.

Les risques d’échauffement de l’air ambiant et des espaces de travail sont également pris en compte, tout comme le rendu des couleurs qui se doit d’être le plus proche possible de la lumière naturelle.

Le résultat visible à l’écran permet de préconiser, en faisant varier les paramètres d’éclairage en direct, différents emplacements, orientations ou types de luminaire en fonction de divers critères - puissance, flux, photométrie – l’ensemble des partenaires du projet (architectes, bureau d’études, maître d’ouvrage, ergonomes) pouvant être associé à la démarche.

Philippe Donnaes

Site du  CSTB
- www.cstb.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cybersécurité, drone à hydrogène, bâtiments imprimés en 3D… les innovations qui (re)donnent le sourire

Cybersécurité, drone à hydrogène, bâtiments imprimés en 3D… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Des technologies d'imagerie pour simuler l’éclairage chez Renault

Des technologies d'imagerie pour simuler l’éclairage chez Renault

Des verres plus stables pour améliorer la performance des OLEDs

Fil d'Intelligence Technologique

Des verres plus stables pour améliorer la performance des OLEDs

Glowee éclaire avec le vivant

Glowee éclaire avec le vivant

Plus d'articles