Nous suivre Industrie Techno

Eclairage biologique, robot compagnon…, la Ville de Paris récompense ses start-up préférées

Eclairage biologique, robot compagnon…, la Ville de Paris récompense ses start-up préférées

Le Robot "compagnon" Leka doit être une interface facilitant la communication des enfants autistes avec les professionnels de l'accompagnement.

© leka

 La ville de Paris et Paris&Co  ont annoncé mardi 13 octobre la sélection des 35 start-up retenues pour la finale des Grands Prix de l’Innovation 2015. Focus sur 3 de ces start-up innovantes : Léka, Glowee et Open Energy.

La Ville de Paris, avec Paris&Co, veut soutenir le dynamisme de son tissu d’entreprises innovantes. D’où la mise en place des Grands Prix de l’innovation de la Ville de Paris pour sélectionner les meilleures parmi 520 candidatures reçues. 7 lauréats dans les 7 catégories ciblées - Eco-Innovations ; Santé ; Innovations sociales ; Services aux entreprises ; Technologies numériques ; Industries numériques créatives et culturelles ; Services aux particuliers -  seront finalement désignés le 3 décembre à la Cité de la Mode et du Design. Les 35 finalistes choisies ce mardi 13 octobre sont quant à elles inscrites d’office aux International Innovation Awards (IAA), organisée par le Paris Region Lab. Les six start-up retenues en décembre par cette compétition internationale recevront un programme d’incubation de 3 mois, ainsi que l’opportunité de travailler avec les 60 plus grandes entreprises françaises appartenant à l’écosystème du Club Open Innovation

Retrouvez en lien les noms des 35 finalistes de ces start-up, avec la description de leurs innovations.

Illustration avec 3 de start-up particulièrement "technos".

Glowee : éclairer avec le vivant

La start-up Glowee utilise la bioluminescence des micro-organismes marins pour proposer un système d’éclairage naturel et peu coûteux. « 90 % des animaux marins sont luminescents, d’une manière ou d’une autre, explique Geoffrey de Bérail, COO de Glowee. Notre idée est d’utiliser cette source de lumière naturelle. Pour cela, nous plaçons des micro-organismes d’origine marine dans une coque organique. Nous avons développé celle-ci pour qu’elle soit imperméable aux bactéries tandis qu’elle laisse passer l’oxygène nécessaire à la survie des micro-organismes. Ils sont aussi alimentés avec des nutriments ». Pour mettre au point son système, Glowee doit encore maîtriser la reproduction des micro-organismes, ou la fréquence de diffusion des nutriments nécessaires. La start-up composée de 8 chercheurs et qui a plusieurs brevets en cours de dépôt, veut équiper d’ici fin 2016 avec cette technologie des façades de magasins. « Nous pourrions ainsi proposer une source d’éclairage naturel qui permettre de passer outre l’interdiction qu’ont les magasins d’éclairer leurs façades avec de la lumière artificielle lorsqu’ils sont fermés. En utilisant des techniques d’optogénétique, nous pouvons donner la capacité aux micro-organismes de n’éclairer que lorsqu’il fait nuit ».

                

Open Energy : valider les performances énergétique après les travaux

Openergy propose une solution de validation des performances énergétiques après travaux pour les bâtiments neufs ou rénovés « Il est légitime de se poser la question si ce que l’on a construit est conforme aux performances attendues lors de la conception », explique Geoffrey D’estaintot, l’un des deux cofondateurs d’Openergy.  Ce bilan n’est généralement pas fait ou de manière approximative, par manque de paramètres. Openergy propose une plate-forme Cloud, la Virtual Building Platform, qui permet de comprendre le fonctionnement du bâtiment grâce à la simulation énergétique en temps réel. « Nous agrégeons les données fournies par le bâtiment et ses capteurs  – la température extérieure, le nombre de personnes présentes, la consommation électrique, etc – avec les données météorologiques, de manière à fournir heure par heure ou jour par jour un bilan des performances qui soit le plus pertinent possible ». La force de la start-up est d’avoir particulièrement cherché à utiliser et fournir des outils qui parlent aux professionnels du bâtiment.

Leka : un robot compagnon pour aider les enfants autistes

Leka est un petit robot ludique et éducatif spécialement conçu pour les enfants autistes, ou plus généralement les enfants atteints de troubles mentaux. La société éponyme a déjà testé son robot sur 70 enfants, et ainsi validé la preuve de concept de l’outil destiné aux professionnels qui accompagnent les enfants. « Le robot doit faciliter la communication de l’enfant avec les professionnels qui l’entourent, explique Julien Besnard, ingénieur chez Leka. Pour cela il sera équipé "d’applications", comme un smartphone, en fonction des besoins. Au fur et à mesure des différentes versions, il sera équipé de capteurs pour lui permettre de connaître et de s’adapter à chaque enfant. Cela pourra être des capteurs tactiles, des technologies de reconnaissance vocale ou encore de reconnaissance visuelle. Nous nous sommes notamment approchés d’IBM, qui cherche à intégrer sa technologie Watson dans de nombreux produits ».

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

La récupération de chaleur fatale dans l'industrie est un gisement majeur d'efficacité énergétique : 50[…]

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Plus d'articles