Nous suivre Industrie Techno

Ecartée par la Nasa, Sierra Nevada porte plainte et se tourne vers le privé

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ecartée par la Nasa, Sierra Nevada porte plainte et se tourne vers le privé

© NASA

Sierra Nevada faisait partie des trois derniers concurrents en lice pour un contrat de transport des astronautes de l'agence spatiale américaine vers et depuis la Station spatiale internationale. Mais la Nasa a préféré les projets de Boeing et SpaceX (et leurs capsules CST-100 et Dragon 2) à sa navette Dream Chaser. En réaction, SNC a saisi le bureau d'investigation législatif du gouvernement américain. En parallèle, l'entreprise développe sa propre offre de vols commerciaux habités vers l'orbite terrestre basse.

L'entreprise Sierra Nevada Corporation (SNC), qui n'a pas été retenue par la Nasa lors de la phase finale de son programme de transport commercial d'équipage (Commercial Crew Program) vers la Station spatiale internationale (ISS), a déposé une plainte auprès de l'US Government Accountability Office (GAO), l'organisme chargé du contrôle des comptes publics du budget fédéral des États-Unis.

Dans un communiqué de presse publié le 26 septembre, SNC explique que son projet de véhicule spatial, le Dream Chaser, a passé les mêmes évaluations de performance que les deux candidats retenus (le CST-100 de Boeing et le Dragon 2 de SpaceX) et qu'ils ont tous obtenu des résultats "très proches" les uns des autres. Sierra Nevada affirme en outre que le contrat de l'agence spatiale américaine mettait avant tout l'accent sur le coût du projet, en faisant le critère principal de sélection, et que son projet aurait coûté 900 millions de dollars de moins que celui de Boeing (d'une valeur de 4,2 milliards de dollars). Par comparaison, le projet de SpaceX a été budgeté à hauteur de 2,6 milliards de dollars. Ces contrats couvrent le développement, les essais et les vols opérationnels des véhicules spatiaux jusqu'en 2019, si la Nasa décide d'effectuer le maximum de vols prévus.

Le GAO répondra à la plainte de Sierra Nevada au plus tard le 5 janvier prochain. S'il juge que la demande est légitime, la Nasa pourrait avoir à changer sa décision d'exclure SNC du programme ou même à réeffectuer un appel d'offre. De son côté, l'agence spatiale américaine n'a pas commenté la procédure, ni détaillé son choix de favoriser les capsules de Boeing et SpaceX par rapport au concept d'avion spatial du Dream Chaser. Elle avait néanmoins demandé à Boeing et SpaceX d'interrompre l'avancement de leurs projets respectifs le temps que l'affaire soit résolue, mais a autorisé la continuation des travaux le 9 octobre. Une décision motivée par la nécessité de ne pas entraîner de délais pour les premiers lancements du programme de transport commercial d'équipage, prévus pour 2017.

Sierra Nevada veut proposer ses propres vols spatiaux commerciaux

Parallèlement à cette plainte, SNC a annoncé lors du congrès IAC 2014 à Toronto (Canada) le lancement d'un programme privé de vols spatiaux habités vers l'orbite terrestre basse (LEO) basés sur ses technologies. Ouvert à tous types de clients (gouvernements, entreprises, chercheurs) de par le monde, ce Global Project Spaceflight Program serait mené en partenariat avec l'entreprise Stratolaunch Systems (fondée par Paul Allen, co-fondateur de Microsoft et Burt Rutan, fondateur de Scaled Composites). Stratolaunch fournira le système de lancement, basé sur les technologies de Scaled Composites et Orbital Sciences. Le système permettrait d'effectuer divers types de missions, habitées ou non, dans l'orbite terrestre basse, emportant jusqu'à trois membres d'équipage au maximum.

D'après la société, le système pourrait être rapidement deployé depuis plusieurs sites suivant les besoins, atteignant une destination en orbite puis retournant sur Terre sous 24 heures. Le retour sur Terre se ferait par un atterrissage classique, ce dont les véhicules de type ''capsule'' ne sont pas capables.

De son côté, le gouvernement américain n'a pas complètement abandonné les recherches sur les concepts d'avions spatiaux (similaires à sa Navette spatiale STS). L'US Air Force développe un programme de véhicule spatial réutilisable appelé X37-B (repris de la Darpa), pour lequel la Nasa a récemment annoncé un partenariat qui permettra à l'armée de l'air d'utiliser les anciens hangars de la Navette, actuellement désaffectés.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

Argos4 quitte les salles blanches de Soterem

Argos4 quitte les salles blanches de Soterem

Vidéo ultra-ralentie, éolienne télescopique, Prisma… les meilleures innovations de la semaine

Vidéo ultra-ralentie, éolienne télescopique, Prisma… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles