Nous suivre Industrie Techno

Eau, CO2 et électricité renouvelable : la recette de Norsk e-fuel pour le carburant des avions

Xavier Boivinet
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Eau, CO2 et électricité renouvelable : la recette de Norsk e-fuel pour le carburant des avions

Avec son premier site de production, Norsk e-fuel souhaite produire 10 millions de litres de carburant aviation en 2023.

© Carlos Santa Maria

Sunfire, Climeworks, Paul Wurth et Valinor se sont associés le 9 juin autour du consortium Norsk e-fuel pour produire du carburant destiné à l'aviation à partir d'eau, de CO2 capté et d'énergie renouvelable. Un premier site de production est prévu en 2023 à Porsgrunn (Norvège).

Consortium composé de Sunfire, Climeworks, Paul Wurth et Valinor, Norsk e-fuel a annoncé le 9 juin son intention d’industrialiser une technologie « power-to-liquid » en Norvège pour le marché européen. Le but est de produire du carburant pour l’aviation à partir d’énergie renouvelable.

A partir d’électricité renouvelable, d’eau et de CO2 capturé par la technologie de Climeworks, la pile à combustible à oxyde solide de Sunfire permet de produire du gaz de synthèse (syn-gaz), composé d’hydrogène et de monoxyde de carbone. Ce syn-gaz peut ensuite être raffiné pour obtenir du carburant pour l’aviation, comme du « jet fuel ».

10 millions de litres par an dès 2023

La mise en service d’un premier site de production est prévue sur le parc industriel d’Herøya à Porsgrunn (Norvège) en 2023. Sa capacité annuelle sera alors de 10 millions de litres. Il est envisagé que celle-ci atteigne 100 millions de litres avant 2026. De quoi « éviter 250 000 tonnes de CO2 émis dans l’atmosphère de la part d’industries comme l’aviation », indique un communiqué.

« Pour mettre ceci en perspective, un seul site industriel fournira suffisamment de carburant renouvelable pour les cinq lignes domestiques les plus fréquentées en Norvège (Oslo-Trondheim, Oslo-Bergen, Oslo-Stavanger, Oslo-Tromso and Oslo-Bodo), affirme Lars Helge Helvig, fondateur de Valinor, dans le communiqué. Cela réduirait de 50% les émissions de CO2 de ces vols. »

Réduire les émissions de CO2 des avions

Ce n’est pas la première fois que Sunfire et Climeworks sont associés dans un projet carburant renouvelable. En 2015 déjà, et en partenariat avec Audi, les deux industriels produisaient du e-diesel dans une usine de Dresde (Allemagne).

Aujourd’hui, le diesel n’a plus la côte. En revanche, la réduction des émissions de CO2 dans l’aviation est devenue un enjeu fort. Les industriels du secteur affichent l’objectif de réduire de moitié les émissions de CO2 de l’aviation en 2050 par rapport au niveau de 2005. Cette semaine en France, le plan de soutien à l’aéronautique suite à la crise du Covid-19 mettait l’accent sur le développement l’avion neutre en carbone.

L'activité de R&D pour des carburants « renouvelables » pour les avions s'intensifie. L’année dernière, un démonstrateur installé près de Madrid a commencé à produire du kérosène à partir d'air et de soleil. Une première pour cette technologie reposant sur des réactions d'oxydoréduction à 1500°C. En mai de cette année, la société Khimod, spécialisée dans la mise au point de réacteurs-échangeurs, a annoncé les résultats d'une campagne de tests d'un procédé de production de kérosène à partir de CO2 et d'hydrogène : une efficacité de 45 %, proche du maximum théorique.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

Avec Hygéo, Hydrogène de France et Teréga veulent convertir une caverne souterraine pour stocker de l’hydrogène vert

Avec Hygéo, Hydrogène de France et Teréga veulent convertir une caverne souterraine pour stocker de l’hydrogène vert

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Plus d'articles